• Pour le défi 38 d'Au fil des vues : 

    vitrine

    Je les ai choisies gourmandes :

    Vitrines gourmandes !

     

    fromage et dessert

     

    Vitrines gourmandes !

     

    Photo prises en 2013 à Québec :

    Vitrines gourmandes !

     

    ABC


    13 commentaires
  •  

    Neige :

     

    Neige :

     

    Neige :

     

    Neige :

     

    Neige :

     

    Neige :

     

    Neige :

     

    Neige :

     

    ABC

    (un clic sur chaque photo permet de les apprécier pleinement)


    17 commentaires
  •  

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    Roc :

     

    ABC

    (un clic sur chaque photo permet de les apprécier pleinement)


    12 commentaires
  • Nouveau thème :I

    Thème :

    - Une vendeuse de chaussures
    - Un joueur d'accordéon
    - Un trousseau de clés
    - Une grotte préhistorique
    et le verbe : voyager,

     

    Il jouait de l’accordéon
    Elle vendait des petits souliers
    Ils accordèrent leur violon
    Trouvant chaussures à leur pied

    C’était hier, pour la première fois il avait regardé ses yeux écarquillés le contemplant émerveillée, lui, l’artiste poète et bohême, vivant de quelques vers et de l’air du temps !

    Elle, tous les jours le nez par terre à regarder les pieds des autres : un pied gauche, un pied droit que de pieds à chausser, dans l’espoir de s’échapper, bien loin des boîtes de souliers. 

    Ils n’avaient que le dimanche pour souffler et prendre leur pied.

    Il jouait de l’accordéon
    Elle vendait des petits souliers
    Du Mexique jusqu’au Japon
    Ils songèrent à voyager

    Ce ne fut qu’un rêve passager, trop vite abandonné, entre bottes et mocassins, entre notes et refrains…

    Il jouait de l’accordéon
    Elle vendait des petits souliers
    En ratant leur partition
    Ils brisèrent leur destinée

    Pendant longtemps je l’ai vu courbée derrière sa vitrine, chausse-pied d’une main, dans l’autre un escarpin. 
Aujourd’hui où est-elle ? Que fait-elle ? A qui, A quoi rêve-t-elle ? la seule chose dont je me souvienne, c’est :

    qu’elle vendait des petits souliers
    Qu’il jouait de l’accordéon
    Que la vie les a séparés
    Par manque d’ambition

    Assis sur un banc de pierre faisant face à la mer, son trousseau de clés, en ut, en fa, en sol, rythmant les accords de sa panoplie de mélodies, lui, laisse courir ses doigts sur son piano à bretelles, en fredonnant les nombreuses symphonies échelonnant sa vie.
    Ce long monologue musical, glisse de la grotte préhistorique des souvenir de leur première rencontre, à sa solitude d’aujourd’hui. De l’un à l’autre que d’envies inassouvis !!!

    Il jouait de l’accordéon
    Elle vendait des petits souliers
    Un désaccord de leur violon
    Les a trop vite déchaussés

    ABC

     

    Étant absente je ne peux faire la liste des participants

    merci de vous signaler en commentaire

    Je viens vous lire dès que possible

     

    Prochain thème à publier chez vous le samedi 12 octobre,

    "Quelle surprise!
    Au petit matin nos trois arbres avaient sauté ...
    Quelle tristesse!
    Où vont nicher les petits oiseaux?"
     

    merci de me prévenir de votre participation au plus tard la veille avant 18h


    17 commentaires
  • Bonjour à vous tous qui passez par ici régulièrement, je me permets de demander à mes plus anciens lecteurs, un petit service.

    Il y a déjà plusieurs années pour un des défis d'écriture, j'ai écrit ce texte et je cherche à en retrouver l'illustration... Mon problème c'est que je ne me souviens plus qui avait proposé le défi, les croqueurs, la petite fabrique d'écriture, papier libre, autre ????

     

    Rêve d’enfant :
     

    Enfant, j’ai longtemps rêvé d’un grand puzzle sur la mer. En bleu et blanc, j’ai dessiné son contour, et, minutieusement, construit les plans du radeau qui m’emporterait pour le long voyage de la vie. Appliquée, passionnée, je revenais, souvent, l’été, au bord de l’océan, déposer mes désirs, mes envies, mes ambitions même. Crayon à la main, je scrutais l’horizon me concentrant sur le projet s’élaborant dans ma tête et, sur le papier, prenant corps…
    La vie a fait le reste, avec ses brumes, ses éclaircies, ses rayons de soleil et de violents orages. Parfois, mon radeau a pris l’eau, sans jamais faire naufrage. J’ai tenu les rêves, le crayon et la barre, sans oublier l’enfant dessinant sur la plage. J’ai ri, pleuré, souri, grimacé, sans jamais abandonner la ligne d’horizon qui chaque jour, de marée en marée, se rapprochait pour mieux s’éloigner…
    À l’heure du bilan, me revoilà sur le rivage, mes croquis à la main, mes rêves évanouis et l’espoir de l’aujourd’hui plus beau qu’hier, moins beau que demain…
    Quand il faudra franchir le dernier pas, en nageant vers l’ailleurs, mon puzzle résistera-t-il à l’air du temps ? S’échouera-t-il lamentablement ? Quelqu’un d’autre prendra-t-il la barre ?
    Peu importe, tant que renaîtra la beauté du rêve d’un enfant.

     

    ABC

     

    Un grand merci à Jeanne Fadosi, grâce à laquelle j'ai pu retrouver l'illustration

    smile


    17 commentaires