•  

    Donne-moi :

     

    Donne-moi quelques mots
    Une plume ou un crayon
     
    Donne-moi un peu de temps
    À peine une heure, juste un instant
     
    Donne-moi un sourire
    Une main ou un regard
     
    Donne-moi une goutte de rosée
    Celle du dehors, celle des prés
     
    Donne-moi un refrain
    Quelques notes, une partition
     
    Donne-moi…
    Et puis non…
     
    Ne donne rien
    Partageons
    Tout !
     

    ABC

    (rediffusion)


    15 commentaires
  • Un clin d'œil poétique et musical envoyé ce jour à Lady Marianne


    Quand la musique naît, tu peux aimer
    Quand la musique résonne, sois interpellé
    Quand la musique est belle, il suffit de l'écouter,
    Quand la musique te réchauffe, laisse-toi envelopper
    Quand la musique est là, silence, respect, tu es touché
    Quand la musique se dévoile, curiosité, tu dois t’en imprégner
    Quand la musique te parle, ne l’interromps pas, elle va t’enchanter
    Quand la musique se tait, reste en paix, elle continue à te transporter
    Quand il n’y a plus de musique, alors tu peux pleurer, le monde est perturbé

     

    ABC

    (reprise d'un ancien texte publié chez the book éditions, dans "Jardin des mots" en 2008)


    17 commentaires
  • Lettre au Père Noël :

    Une poésie qui parle d'un objet que j'aime :

    L’homme qui plantait des fleurs

    Il y a un an,
    Dans un grand champs,
    Un homme a planté
    Une magnifique pensée.
    Il vint la voir tous les jours
    Et lui donna beaucoup d’amour.
    Sa bonté fut récompensée,
    Car, une belle matinée d’été,
    Sa fleur avait grandi
    Et elle était vraiment jolie !

    Puis l’été passa
    Et l’automne arriva .
    Il tonnait, pleuvait,
    Mais la fleur résistait.
    L’hiver arriva à grands pas
    Et, un jour, il neigea.
    L’homme pensa qu’il ne reverrait jamais sa fleur,
    Celle qui lui avait apporté tant de bonheur.

    Mais quand se fut le printemps
    Il retourna dans le champs.
    Il vit un petit plant
    Abandonné près de l’étang.
    Il se rendit compte alors que cette petite fleur
    C’était sa fleur, son bonheur.
    Puis un sourire éclaira sa face
    Car il comprit que cette fleur était vivace.

    Josiane Bourgeois-Marcotte


    (Poésie tirée d’un livre très sympathique « Les plus beaux poèmes des enfants du Québec »)

    ABC


    15 commentaires
  • Lettre au Père Noël :

     Une poésie que je connais par cœur et que j'aime particulièrement :

     L’automne

    Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !
    Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
    Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
    Convient à la douleur et plaît à mes regards !

    Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire,
    J’aime à revoir encore, pour la dernière fois,
    Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
    Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois !

    Oui, dans ces jours d’automne où la nature expire,
    A ses regards voilés, je trouve plus d’attraits,
    C’est l’adieu d’un ami, c’est le dernier sourire
    Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

    Ainsi, prêt à quitter l’horizon de la vie,
    Pleurant de mes longs jours l’espoir évanoui,
    Je me retourne encore, et d’un regard d’envie
    Je contemple ses biens dont je n’ai pas joui !

    Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
    Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
    L’air est si parfumé ! la lumière est si pure !
    Aux regards d’un mourant le soleil est si beau !

    Je voudrais maintenant vider jusqu’à la lie
    Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
    Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
    Peut-être restait-il une goutte de miel ?

    Peut-être l’avenir me gardait-il encore
    Un retour de bonheur dont l’espoir est perdu ?
    Peut-être dans la foule, une âme que j’ignore
    Aurait compris mon âme, et m’aurait répondu ? …

    La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
    A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
    Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu’elle expire,
    S’exhale comme un son triste et mélodieux.

    Alphonse de Lamartine, Méditations poétiques

     

    Précision pour le second jeudi poésie, il s'agit de quelque chose que l'on aime vraiment (ni une personne, ni un animal)

    ABC


    17 commentaires
  • Novembre :

     

    Colette, à la barre, nous invite, en ce début décembre, à ne pas oublier les charmes de Novembre

    wink2

    "Novembre a ses charmes
    Novembre a ses larmes
    Son décor fait rêver
    Son refrain fait pleurer"

    Novembre nous sourit
    Sous son habit gris
    Ses feuilles tourbillonnent
    Ses nuages papillonnent

    A la suite d’octobre
    Il annonce décembre
    Coup de vent coup de froid
    Avec des bises de frimas

    Novembre a ses humeurs
    qu’il expose en couleur
    jaune, rouge et rouille
    puis en blanc se dépouille

    ABC


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique