• Novembre :

     

    Colette, à la barre, nous invite, en ce début décembre, à ne pas oublier les charmes de Novembre

    wink2

    "Novembre a ses charmes
    Novembre a ses larmes
    Son décor fait rêver
    Son refrain fait pleurer"

    Novembre nous sourit
    Sous son habit gris
    Ses feuilles tourbillonnent
    Ses nuages papillonnent

    A la suite d’octobre
    Il annonce décembre
    Coup de vent coup de froid
    Avec des bises de frimas

    Novembre a ses humeurs
    qu’il expose en couleur
    jaune, rouge et rouille
    puis en blanc se dépouille

    ABC


    20 commentaires
  • Un clin d'œil, en poésie libre, à Lady Marianne

     

    Rêve vert
    vert-de-gris

    elle rêve
    de prendre le bon train
    Il rêve
    de prendre la bonne vague

    Ils rêvent
    de prendre le même rêve
    mais les moyens de locomotion
    diffèrent

    alors ils prennent
    un poney jaune
    qu’ils prennent
    pour un cheval vert

    et ils se retrouvent
    sur un fil
    dans un rêve
    versatile

     

    Radu Bata

     


    15 commentaires
  •  

    Clin d'œil à Balaline

     

    Conte d'eau :

     

    Écrire une page d'eau

    comme tu emplis la page blanche

    lentement goutte à goutte

    mot à mot

    à la tombée du jour

    l'onde emportera ton conte

    en berçant les rives

    au fil de sa bise

     

    Conte d'eau :

     

    ABC


    17 commentaires
  • Novembre :

     

    Novembre à trois temps :



    -    Où vas-tu l’oiseau ?
    -    En novembre
    -    En novembre ?
    -    En novembre, la tête auréolée de fleurs
         Chatoyants chrysanthèmes
         Les cimetières sont beaux
         J’y chante pour les morts
         Console les vivants

    -    Où vas-tu l’oiseau ?
    -    En guerre
    -    En guerre ?
    -    En guerre pour les nations
         Je connais là-bas
         Une vaste forêt
         Un wagon à l’honneur
         Armistice
         Fanfares et défilés
         En dépit des fausses notes
         J’y chante la paix
         Comme blanche colombe

    -    Où vas-tu l’oiseau ?
    -    En exil
    -    En exil ?
    -    En exil, novembre a les pieds froids
         Je crains les gelées
         La valse des flocons
         Au revoir montagnes
         C’est un bien long voyage
         Vers d’autres horizons
         J’y chante l’espoir
         D’un nouveau printemps

    -    Envole-toi vite l’oiseau
         Sur le sol, déjà,
         Résonnent
         Les pas de décembre.



    ABC

    (rediffusion)


    18 commentaires
  •  

     

    Brumes enchantées,

    laissant couler les mots de la source de la nuit.

    la lune n'est pas loin,

    elle dépose son grain de sel

    et au petit matin, brouille délicatement les cartes.

    Pour écrire son poème,

    il suffit de retrouver tous les morceaux du puzzle

    éparpillés dans notre mémoire qui s'éveille...

     

    Avec cet écho à Marie,

    mon blog s'endort,

    aux caprices de la lune,

    il se réveillera,

    dans une dizaine de jours

    money

    ABC


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique