• Aujourd'hui je publie l'écho offert par Annie quia eu la tristesse de perdre son blog avec l'incendie de Strasbourg.
    Merci Annie pour ces beaux vers offerts, en espérant que tu auras bientôt le courage de redémarrer un nouveau blog :

    Le reflet

    C’est l’or d’une fontaine et l’argent du ruisseau,
    On voudrait le saisir mais il n’est que mirage ;
    Le voyez-vous soigner son délicat moirage,
    Ainsi qu’un maître peintre agite son pinceau ?

    Il trompe l’animal, qui dans l’étang s’abreuve,
    Et dévore du ciel un nuage passant,
    Puis s’en retourne au bois, en son rêve innocent,
    Espérer pour plus tard une aussi belle épreuve.

    Le reflet s’abandonne au vieux miroir sans tain,
    Mais c’est dans la psyché, qu’avec force tendresse,
    Il offre au corps menu d’une jeune déesse
    La frimousse d’un ange et sa peau de satin.

    Quand il ne devient plus que l’ombre de lui-même,
    C’est que la fin du jour lui ferme le rideau,
    A la condition, qu’affamé d’un rondeau,
    Un poète à l’éveil n’attise une bohème !

    Annie


    17 commentaires
  • En écho à Balaline

     

    Triste sort d'un chêne abattu
    lot du jour quand dessouchés
    il lâche prise et renonce

     L'homme a nettoyé son pré
    gisant en bordure de sentier
    Le chêne tristement s'expose

    C'était hier, à quelques mètres de notre maisonnée
    Aujourd'hui, je l'ai vu allongé le lierre comme linceul
    attendant tronçonneuse et feu de cheminée

    Triste fin d'un colosse vaincu !


    ABC


    21 commentaires
  • En écho à Jeanne Fadosi :

    Demain :

     

    Les matins du monde ouvrent la porte aux possibles
    qu'allons nous écrire sur la page blanche
    force de l'envie, fol espoir du neuf
    quelques heures et revient la nuit
    demain peut-être,
    demain sûrement

    n'attendons plus
    après-demain
    il sera
    trop tard


    ABC


    14 commentaires
  • wink2 à  [ Fabrice ]

     

    Silence :


    Quelques mots

    Quelques syllabes
    en harmonie musicale
    et le silence

    Saveur du froid
    écho du paysage

    Regard posé

    sur la page blanche
    des champs de la vie !

     

    Silence :

    ABC


    19 commentaires

  • Ouvrir la porte
    Comme on ouvre ses mains
    Ouvrir les fenêtres
    Comme on ouvre ses yeux
    Ouvrir la maison
    Comme on ouvre son cœur

    Écouter pour entendre
    Regarder pour voir
    Savoir sans ignorer
    Réfléchir pour comprendre
    S’unir pour agir

    Rester au clair, au clair de la lune
    Franchir monts, collines et dunes

    Le monde est petit
    L’espoir est immense

    Que les portes puissent s'ouvrir en grand
    tout au long de cette nouvelle année
    et que le soleil brille pour chacun d'entre vous !

    Vœux :


    ABC

    (comme toujours un clic sur la photo s'impose)


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique