•  En écho à Dédé :

    Montagne :

     

    Quand le voile se déchire
    en toute majesté
    la montagne parée de mille nuances
    expose sa beauté

    Être là au bon moment
    au bon endroit
    respectueusement
    l'admirer

    Immense et souveraine
    en son manteau d'automne

     

    Montagne :

     

    ABC


    11 commentaires
  • A défaut de pouvoir participer à la photo de la semaine,

    j'offre celles-ci à Patricia,

    elles ont été prises le 12 septembre, sur la terrasse d'un petit restaurant de montagne ,

    au pied du glacier des Bossons.

    En voyant toutes ces belles jardinières, j'ai immédiatement pensé à elle :

     

    Cadeau fleuri :

     

    Cadeau fleuri :

     

    Cadeau fleuri :

     

    Cadeau fleuri :

     

    Et en prime cette belle maison du village du Tour, photographiée deux jours avant :

    Cadeau fleuri :

     

    ABC


    16 commentaires
  • Parfum du jour :

     

    Son hêtre :

     

    Son hêtre n’est plus
    ses racines demeurent en terre
    abri de ses contes

    reliés feuille à feuille
    en partage livresque

    ***
    De l’arbre au papier
    de ce papier aux livres
    toute une histoire

    ABC


    14 commentaires
  • Rentrée :

     

     

    Nuage (s) :

    Ciel gourmand
    déversant sur nos têtes
    sa crème chantilly

    ***

    Nuage (s) :


    Écharpe grise
    enlaçant les sommets -
    pointer son nez

    Nuage (s) :

    ***
    Larmes noires
    ruisselant sur les parapluies -
    nuage toxique

    ABC


    15 commentaires
  • Lettre au Père Noël :

    Martine Martin a pris la barre et nous laisse jongler avec le temps, hier, aujourd'hui, demain, à nous de choisir :

     

    Je t’emmènerai :

    Je partirai
    Je t’emmènerai
    Si près, si loin
    Au petit matin !

    Je t’emmènerai sans bagage
    Pour un beau voyage

    Je t’emmènerai sans trêve
    Au plus profond de mes rêves

    Je t’emmènerai dans ma mémoire
    Découvrir plein d’histoires

    Je t’emmènerai dans mes contes
    Qu’aux enfants, je raconte

    Sur le banc du jardin
    Humant le thym et le romarin
    Les yeux fixés au loin
    Au-delà des Montagnes du Matin
    Bercé par le chant des oiseaux
    Et l’harmonie des mots
    Disparaîtront tous tes chagrins
    Au rythme de mes refrains

    Ne l’oublie pas
    L’aube paraîtra

    Je partirai
    Je t’emmènerai
    Si près, si loin
    Au petit matin !

    ABC

    (reprise d'un texte publié dans mon recueil : "Pêle-mêle")


    17 commentaires