• Mon autre jardin des fleurs :

    Pour la photo de la semaine de Patricia :

     

     

    Viaduc de la baie de Chanteloube

    Le viaduc est complétement recouvert quand le lac est plein
    Voilà à quoi il ressemble quand le lac se vide :

    Cliquer ici et regarder l'ensemble des photos


    ABC

    (photo prise lundi après-midi)


    14 commentaires
  • Nouveau thème :

    Thème : Écrire un texte dans lequel vous inclurez :

    - Un lieu : une bibliothèque.
    - Un objet : un livre.
    - Un personnage masculin : Un champion de course à pieds.
    - Un personnage féminin : Une vieille dame romantique.
    - Un verbe : pleurer

    Transmission :

    Petit déjà, elle ne l’avait jamais vu marcher, il sautait, sautillait, courait, marcher, non, jamais…
    Et quand par hasard il s’arrêtait, c’était prêt d’elle qu’il allait se pelotonner, instant de grâce où elle lui lisait les contes de Grimm, ceux de Perrault, les fables d’Ésope, celles de La Fontaine, le roman de Renart, les légendes du Moyen-âge, et les chansons de geste… Oui, instant de grâce et de complicité, transmission d’une culture et de la passion de la lecture… 
Comment pourrait-il l’oublier, elle, si fluette qui passait inaperçue et discrète dans la maison familiale rassemblant petits et grands, brassage joyeux de quatre générations…Sa place était dans la salle de bibliothèque renfermant des trésors, bandes dessinées, albums illustrés, classiques, documentaires, romans pour tout âge, l’ensemble accumulé par les uns et les autres au fil des années… Elle se tenait entre les rayons de livres et la fenêtre, toujours plongée dans la lecture à voix haute ou silencieuse suivant les heures, suivant les circonstances…
    Par la fenêtre, elle l’apercevait, baskets aux pieds, courant dans les allées du jardin toujours en mouvement, toujours pressés. Mais elle savait qu’à un moment ou à un autre, il viendrait la rejoindre, se poser et écouter. Il l’écouterait religieusement, laissant mots et images trotter dans sa tête, avant de repartir, sans crier gare, dans ses courses folles…
Dans ses moments de solitude, elle aimait se replonger indéfiniment dans un romantisme à la française qui l’avait touchée à cœur à l’adolescence. Elle ne se lasserait jamais de lire et de relire des extraits des Rêveries du Promeneur Solitaire de Jean-Jacques Rousseau, des Mémoires d’Outre-tombe de Chateaubriand, des Contemplations de Victor Hugo, des romans de Stendhal tout autant que ceux de Flaubert ou de Balzac… Et quand le soir tombait, sans même allumer la lumière, un recueil posé sur les genoux, les yeux mi-clos, elle récitait d’un air mélancolique ses poèmes chéris de Chateaubriand, Musset et Lamartine… Elle se rêvait tout autre, se recueillant en une bulle de bien-être qu’elle n’avait, n’aurait pu connaitre ailleurs…
    Lui grandissait et courait toujours, emporté par son élan, il avait atteint les sommets des compétitions sportives les plus en vue, et s’entraînait ardemment, espérant devenir champion de course à pieds de sa ville, de sa région, du pays, et plus encore… Où qu’il soit il trouvait la détente dans l’écoute des textes qu’elle lui avait lu et que petit à petit il avait enregistré sur son téléphone portable. Ses moments d’évasion le ressourçaient lui permettant de repartir toujours plus loin, toujours plus vite…
    Qu’elle ne fut pas son émotion, quand un soir d’hiver, à sa place habituelle la tête tournée vers la fenêtre, La Divine Comédie de Dante, qu’elle lisait en italien dans le texte, ayant glissé à ses pieds, il la découvrit assoupie à jamais. Elle venait silencieusement de les quitter, lui laissant le souvenir d’une vieille tante, secrète, captivante et quelque peu énigmatique… Elle semblait être au ciel, il se crut en enfer, pour elle, pour tout ce qu’elle lui avait légué, il pleura


    ABC

     Autres participants (lien avec leur site, certains publient le vendredi) :

    Jill Bill

     Colette 

    Renée

    Zazarambette

    Jeanne Fadosi

    Golondrina

    Au fil des vues

     Prochain thème à publier le samedi 16 octobre sur votre blog

    Le Nid des Mots ayant vu le jour à Panissières en octobre 2011
    Nous aurons la joie de fêter ses 10 ans
    A votre bon cœur pour publier un texte pour souhaiter cette première dizaine et ouvrir la suivante

    Comme d'habitude, merci de me prévenir avant le vendredi 15 octobre 18h de votre participation

    ABC


    10 commentaires

  • wink2 de retour :

    Clin d'œil (bis) :

     

    Clin d'œil (bis) :

     

    Clin d'œil (bis) :

     

    Clin d'œil (bis) :


    ABC


    16 commentaires
  • Mon autre jardin des fleurs :

    Pour la photo de la semaine de Patricia :


    Petit clin d'œil de vacances

     


    ABC


    18 commentaires
  • Peut-être, pourtant et cependant
    Au pays des mots cherchent phrase
    Seuls, sans sens, ils dérivent,
    Vite un nom, un verbe, un adjectif.
    S’unir pour vivre dans la jungle du langage.

    S’apostropher en compères
    Exécrant la solitude.
    Peut-être, en pourquoi pas ?
    Valse de l’hésitation et pourtant…
    Cependant l’isolement les désespère.

    Peut-être, pourtant et cependant
    En soif de compagnie au royaume
    De la parole et de l’écrit.

    Sans eux conversations insipides
    D’affirmatifs prétentieux
    Au vocabulaire estropié.

    Peut-être, pourtant et cependant
    Jonglant de bon cœur
    Avec : mais ou et donc or ni car !


    ABC

    (dés demain, une grande semaine de pause, à bientôt)


    17 commentaires