• Nouveau thème :

     

    Thème de juin : Avant de se quitter pour la période estivale, parlez-nous de votre chemin d’écriture de cette année…

     
    Des fenêtres se ferment
    d’autres s’ouvrent à grands battants
    aux aléas des jours

    Ma plume suspendue se fraie un passage dans mille et une propositions. Elle trie, elle rejette, elle s’impatiente. Être soi avec et à l’abri des autres. Chaque mot en pièce d’un puzzle à construire. L’inspiration comme unique modèle.

    Poésie ou prose
    quatrain, alexandrin autres sonnets
    hier façonnant aujourd’hui

    Imprégnée des styles passés, bercée par les styles contemporains, forger le sien sans renier sa personnalité, un chemin escarpé. Voyage de l’écrit, amalgamant l’univers scolaire, livresque, imaginaire, une aventure. Rien n’est négligeable, tout semble permis, le doute comme frein, le plaisir et l’épanouissement comme guides…

    Lire et relire
    écouter résonner sa phrase
    chaque terme a son sens

    Puiser en son nid, la force de l’acquis, y déposer modestement ses mots, ceux de tous les jours et quelques nouveaux, s’autoriser à en inventer. Comprendre qu’en soi éclosent ses œuvres prêtes à s’envoler pour ne pas s’enterrer. Écrire rime avec partager.

    Offrir ses mots
    ils seront interprétés
    au risque des autres


    ABC

     

     Autres participants :

    Jill Bill

    Zazarambette
     
     Colette

    Julie Fleurie

    (nouvelle parmi nous, n'hésitez pas à aller visiter son blog qui vient de naître)

    Golandrina63

    Jeanne Fadosi

    Martine Martin


    Chaton Daniel


    Merci à toutes pour vos participations,
    le Nid des Mots reprendra en septembre,

    le thème de vos devoirs de vacances est :

    "Vol d'été sur ..."
    mots imposés : vertige, désert, cascade et parachute.

    Vos textes sont à publier sur votre blog le 12 septembre
    merci de me prévenir de votre participation avant le 11 septembre à 18h

    Bel été aux oiseaux du nid !

    mon jardin reste ouvert pour tous ceux qui voudront s'y promener

     

    ABC


    19 commentaires
  • Nouveau thème :

     

    Thème de ce mois :

    La tortue :
    « La tortue qui se promène de vers en vers
    S’arrête quelque fois pour goûter à une lettre ou à un mot.
    Je l’ai même déjà vue sauter dans un étang appelé dictionnaire.
    Elle mettait la pagaille partout où elle passait.
    Cette tortue, c’est la mienne.
    Et je me dis que si elle mange tous ces mots
    Un jour elle parlera. »
    Frédérik B. Gendron (11 – 12 ans)
     Tiré de : « Les plus beaux poèmes des enfants du Québec »

    Glisser vous dans la tête de l’enfant qui a écrit ce poème,
    puis revenez dans la vôtre quand vous aviez son âge et écrivez votre poème.

     

    Sur ma lancée, j'en ai écris trois :

    Chef d’orchestre :

    La mésange qui chante notes sur notes
    Se tait parfois pour entendre son écho
    Elle sautille de branche en branche
    Pour déchiffrer une partition
    Ignorant gammes et solfège
    Elle mélange les clés à chaque portée
    Fredonnant sa propre symphonie
    Dame mésange me tient compagnie
    J’espère qu’avec sa nichée
    Elle composera un orchestre
    Dont elle sera le chef.

     

    Coucou, coucou, coucou :

    Le coucou qui crie à tort et à travers
    N’a pas beaucoup de vocabulaire
    En son chêne Sieur Hibou compulse sa grammaire
    Tandis que sur ma pelouse danse un lézard vert

    Un poème à écrire, valse mon imaginaire
    Ma plume vole à raz-de-terre
    Ma petite tête pédale à l’envers
    En ribambelle s’enchaînent mes vers

    Le coucou ne veut plus se taire
    Le Hibou grogne dans sa barbe de grand-père
    En cadence, sur l’arbre, frappe un pic-vert

      
    Dessin enchanté :

    Sur une feuille blanche
    J’ai dessiné une branche
    Où s’est posée une mésange
    La mésange s’est mise à chanter
    J’ai fermé les yeux pour l’écouter
    Aussitôt l’oiseau s’est envolé
    Mon dessin s’est effacé

    Sur la feuille blanche
    J’ai dessiné une autre branche
    Pour que revienne la mésange

    ABC

      

     Autres participants :

     Jill Bill

    Martine Martin

    Zazarambette

     

     Thème de juin à publier sur vos blogs le samedi 13 juin :

    Avant de se quitter pour la période estivale, parlez-nous de votre chemin d’écriture de cette année…

     

    ABC


    16 commentaires
  • Nouveau thème :

    Un partage en écho

    avec une fidèle du Nid des Mots

    hors thème du mois de mai

     

     


    17 commentaires
  • Nouveau thème :

     

     

     

    -    Tous les fauteuils étaient vides (sur l’air de la chanson de Bécaud « Nathalie » …
    -    Ton ciboulot est rayé ou quoi ? Il y a déjà eu la place rouge, la boîte de pizza, et tu oses en remettre une couche !
    -    Mais non attends un peu, j’ai juste eu l’idée de mettre quelques fauteuils en mon nid, pour que les oiseaux de passage puissent venir s’y reposer, plume et papier à la main, afin de sortir d’un isolement imposé et de laisser parler leur imaginaire.                                                                      

    Je vois chacun s’approcher, les prévoyants avec un coussin pour le confort, les bohèmes en chantonnant, les têtes en l’air sans outil, les timides avec hésitation pour ne pas déranger…
    -    Déranger qui ? Il n’y a personne.
    -    Sois patient, attends, ils vont arriver. Il suffit que l’une ou l’un s’installe pour attirer les autres. D’ailleurs…
    -    D’ailleurs quoi ?
    -    Chut, regarde, elle a ouvert sa porte, elle est sur son balcon, elle observe, son esprit a déjà choisi une place ni trop ensoleillée ni trop à l’ombre, ses méninges galopent, elle se voit là, dans un fauteuil, elle n’est plus chez elle, elle est avec nous, elle écrit. Youpi, je l’aurais parié !
    -    Parié quoi ?
    -    Que cela allait fonctionner. Je vois les autres qui arrivent, sourire aux lèvres, les mots au bout de la langue, pourtant ils se taisent, ils prennent place, chacun à sa convenance, ils se regardent sans se voir, mais moi, je sens leur présence.
    -    Tu as bien de la chance, je me sens toujours aussi seul.
    -    Concentre-toi, fais comme moi, ferme les yeux et imagine.
    -    Te voilà encore partie dans ta bulle, je te laisse à tes élucubrations.
    -    Tu as tort, tu vas le regretter.
    -    Qu’y a-t-il à regretter, sois réaliste rien n’a changé.
    -    Mais regarde, lis tous ces textes qui s’inscrivent au creux du Nid des Mots, au gré de nos participations, à la force de nos passions. Tous les fauteuils se sont remplis, pas forcément ensemble, pas forcément au jour dit, mais obligatoirement dans l’esprit qui nous unit.
    -    Et alors ???
    -    Alors, je souris et je leur dis à tous merci !

    ABC

     Autres participants :

     Jill Bill

     Colette 

    Zazarambette

    Fadosi

     

     Prochain thème à publier chez vous le samedi 16 mai :


    La tortue :
    « La tortue qui se promène de vers en vers
    S’arrête quelque fois pour goûter à une lettre ou à un mot.
    Je l’ai même déjà vue sauter dans un étang appelé dictionnaire.
    Elle mettait la pagaille partout où elle passait.
    Cette tortue, c’est la mienne.
    Et je me dis que si elle mange tous ces mots
    Un jour elle parlera. »
    Frédérik B. Gendron (11 – 12 ans)
     Tiré de : « Les plus beaux poèmes des enfants du Québec »

    Glisser vous dans la tête de l’enfant qui a écrit ce poème, puis revenez dans la vôtre quand vous aviez son âge et écrivez votre poème.

    ABC

     


    17 commentaires
  • Nouveau thème :

    Thème : Le printemps arrive, l'hiver n'a pas dit son dernier mot, mais le printemps n'a pas de frontière.

     

    -    Une frontière, mais pourquoi faire ? s’interroge innocemment le printemps qui ne connaît que l’air du temps.
    -    Mon dernier mot, grogne l’hiver qui aimerait murmurer son premier.
    -    Me voilà maître de la pluie et du beau temps, se rengorge le vent.
    -    Rira bien qui rira le dernier, prophétise l’été.
    -    Quel charivari, soupire l’automne en soufflant sur les braises.

    Le vent, le temps, les saisons, chacun perd un peu la raison. La roue tourne, la terre perd la boule, personne ne croit plus aux dictons. Autrefois mon grand-père avait toujours la solution, il disait :
    -    Fleur de janvier ne va pas au panier.
    -    Février trop doux promet printemps en courroux.
    -    Neige de mars ne vaut pas fiente de renard.
    -    Le mois d'avril est cousu de mauvais fil.
    -    Pour chaque hirondelle vient son mois de mai.
    -    Soleil de juin luit de grand matin.
    -    Si juillet est beau, fais rebattre tes tonneaux.
    -    Jamais d'août la sécheresse n'amena la richesse.
    -    Septembre se nomme le mai de l'automne.
    -    Octobre emmitouflé annonce décembre ensoleillé.
    -    Si en novembre il tonne, l'année sera bonne.
    -    Décembre ensoleillé, été mouillé.

    Ainsi allait le temps, ainsi s’enchaînaient mois et saisons, ainsi se baladait le vent.
    Aujourd’hui, tout change.

    -    Depuis janvier bien installé, je commence à fatiguer se désole le printemps.
    -    Me laisseras-tu enfin m’exprimer ? S’impatiente l’hiver
    -    Voyez comme j’ai du coffre, s’enorgueillit le vent.
    -    Incendier ou inonder, je n’ai plus que les mauvais rôles, se lamente l’été.
    -    Voyons, voyons restons raisonnable, implore l’automne.

    Dans tout cela, entendez-vous la voix de l’homme ?

    ABC

     

     Autres participants :

     Jill Bill

     Colette 

    Zazarambette

    Martine Martin

    Jacou33

     

    Prochain thème à publier chez vous le samedi 11 avril

    Regardez bien cette photo et racontez :

    Printemps sans frontière :

     (photo prise à Evian en août 2009)

     

    ABC


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique