• Nouveau thème :

    Thème : "Ce n'était qu'un songe"


    Les ombres de la nuit
    En rêves évaporés
    Habillent les cieux du jour
    De blanc en foulards de soie
    De gris en échappes de laine
    De noir en rubans de velours
    Qui « s’enserpentent»
    Enchaînant les heures
    Du soir au matin
    Du matin au soir
    Tout un engrenage
    S’enroulant
    Tournant
    Tourneboulant
    Le ciel soudain bascule
    La terre s’incline
    Les pieds trébuchent
    Le corps se fige
    La tête grimace
    Inhalant les vapeurs nocturnes
    L’esprit s’embrouille
    Le cœur s’emballe
    Happé, bousculé
    Sans résistance
    Longue
    Inexorable
    Est la chute
    ---
    Le cri qui réveille
    Déboussole
    Fiction ou réalité
    Non…
    Ce n’était qu’un songe !

    ABC

     

    Autres participants :

    Colette

    Martine Martin

     

     Prochain Thème à publier sur vos blogs le samedi 15 mai : 

    "En Creuse, vacances heureuses"

     

    (n'oubliez pas que pour être sur la liste des participants, il vous faut me prévenir au plus tard le vendredi 14 mai avant 18h) 


    5 commentaires
  • Nouveau thème :

     

    Thème "En attendant"

     

     Suzie devant une soupe fumante,
    Débordant en son assiette,
    Espérait de bon appétit la manger sans retard.
    Insouciante et rêveuse elle regardait les convives
    Souhaitant leur partager
    Quelques histoires lui trottant dans la tête,
    Pendant que refroidirait le contenu de l’assiette.
    La mignonne de tempérament enjôleuse
    Comptait sur son charme
    Pour séduire l’auditoire :
    Quand je serais grande, disait-elle,
    J’épouserais le frère jumeau de Noémie,
    Ma meilleure amie.
    A l’école chacun sait qu’il est mon amoureux
    Il suffit de regarder ses yeux.
    Ensemble, de par le monde,
    Nous danserons ronde sur ronde.
    De carnaval en carnaval
    Nous écumerons tous les bals,
    De Venise à Rio
    Imaginez notre beau duo.
    Tout en continuant son discours,
    Du coin de l’œil, elle embrassait sa cour.
    Minaudant, gesticulant, faisant mille manières
    Elle amusait la galerie pour distraire.
    Comme dans tout conte, qui se respecte,
    Ils habiteraient un palais, pourquoi pas en Espagne,
    Entourés de nombreux enfants
    Assurément tous charmants.

    C’est alors qu’un poing redoutable
    S’abattit sur la table,
    Et qu’une voix grondeuse
    Abasourdie la conteuse :
    -  En attendant mange ta soupe…

    Cuillère en l’air et regard pétrifié
    Suzie d’un coup s’arrêta de rêver.
    Adieu, mari, bal, carnaval, Venise, Rio et palais en Espagne.
    Son château de cartes s’écroula dans la soupe.
    Deux grosses larmes oscillèrent au bord de ses paupières.
    Suzie ne faisait plus la fière.
    A une tablée en émoi,
    Le nez dans son potage froid,
    Elle ne put qu’offrir
    Une copieuse soupe à la grimace
    Métamorphosant son conte en farce.

    ABC

     

    Autres participants :

    Martine

    Jill Bill

    Colette

    Martine Martin

     

    Prochain Thème à publier sur vos blogs le samedi 13 avril :

    "Ce n'était qu'un songe"

    (n'oubliez pas que pour être sur la liste des participants, il vous faut me prévenir au plus tard le vendredi 12 avril avant 18h)

     


    14 commentaires
  • Nouveau thème :

    Thème : "Qui veut aller loin, ménage sa monture"

    Qui veut aller loin ménage sa monture, pas si sûr. Si la monture s’enraye le chemin s’escarpe, l’horizon s’éloigne, le but semble inatteignable et pourtant…
    Quand les mots ne coulent pas de source, le handicap paralyse, enferme et bloque. Tête de mule, tête de pioche, tête têtue, tête qui s’entête, tête qui rouspète, tête qui s’acharne, tête muette, tête secrète.

    Enfance
    Adolescence
    Mots banals
    Qui font mal
    Mots durs
    Proche de la rupture
    Mots qui accrochent
    Trop souvent écorchent
    À fleur de mots
    Quotidien de maux

    Adulte
    Prise de recul
    Mots griffonnés
    Vie accélérée
    Mots obligés
    Face aux responsabilités
    Mots emprisonnés
    Prêts à s’échapper
    À fleur de mots
    Un autre tableau

    Et un texte
    Un curieux réflexe
    Un élan qui jaillit
    Outils conquis
    Les mots sourient
    Des mots poésie
    Source d’harmonie
    Chemin de vie
    À fleur de mots
    Merveilleux cadeau !


    Tout un chemin d’écriture conquis pas à pas, sans relâche, un petit cheval de bataille qui malgré le vent, le froid et la tempête intérieure lance des ruades, avance, recule, s’obstine. Pas si facile de s’initier et d’accepter le saut d’obstacles. La plume gratte, le mal fait tâche, la monture se cabre. Faut-il encore, faudra-t-il toujours, oui, il faut résister aux assauts et sans cesse remettre ses propres pendules à l’heure, en camouflant leur décalage. Un mot est un mot, son orthographe gravée à fleur de peau en reconnaissance identitaire. Le meilleur soutien devient le dictionnaire.
    En s’épanouissant le cheval maîtrise progressivement pas, trot, galop et saut d’obstacles. Ce n’est pas un miracle, c’est un acharnement. Un travail quotidien remis sans cesse sur l’enclume, avec juste un papier, un peu d’encre et un stylo…
    Qui veut aller loin ménage sa monture, pas si sûr... Quand monture et cavalier s’harmonisent l’obstacle s’apprivoise. C’était un casse-tête, ce n’est toujours pas un jeu d’enfant, c’est un équilibre fragile à maintenir sans cesse pour rester en selle.
    Retour sur obstacles : la monture a tant bien que mal ménagé son cavalier, ensemble ils ne cessent de progresser…

    ABC

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Martine Martin

    Zazarambette

     

     Prochain thème à publier chez vous le samedi 23 mars:

    "En attendant..."

    sarcastic où avais-je la tête ???

    ABC
     


    20 commentaires
  • Nouveau thème :

    9 janvier 2019, thème « Vie – Amour – Mort »


    Gestation et bourgeonnement
    Amour aux nids
    Naissance et renaissance
    Rose et blanc
    Gazouillements du printemps

    Joyeux et rayonnant
    Pas de danse et course folle
    Vie à pleins poumons
    Explosion multicolore
    Tourbillonnant été

    Changement de rythme
    La pendule s’accélère
    Les jambes ralentissent
    Nouvelles teintes
    Sagesse automnale

    Calme et pesant
    Faussement mort
    En sa bulle souterraine
    Et son manteau blanc
    L’hiver dort

    Dame Nature
    Hiberne et se régénère
    Silencieux passage
    Vers son lendemain

    Ainsi tournent nos vies
    Comme s’enchaînent les saisons

    ABC

     

    Clin d’œil maternel :

    « C’est pas du tout cuit la vie ! »
    Amour de petit bonhomme
    Haut comme trois pommes
    Chantant et dansant en pleine rue
    Derrière deux grands frères
    Simultanément,
    Morts de rire
    Et morts de honte
    A côté d’une maman,
    Jamais au grand jamais
    Morte d’ennui !!!

    ABC

     

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Jeanne Fadosi

    Martine Martin

    Zazarambette

     

     

    Prochain thème, à publier chez vous le samedi 16 février :

    "Qui veut aller loin ménage sa monture"

    (N'oubliez pas de me prévenir, vendredi 15 février avant 18h, au plus tard

    si vous participez pour que je vous inscrive dans la liste)

     


    18 commentaires
  • Nouveau thème :

     

    thème : « Micheline, Renée, Irène, Aglaé et Mélinda… »


    Tous masculins troublant l’ordre des choses, pourquoi fallait-il les nommer au féminin ?

    Micheline, l’ancienne, celle des belles années, les années jeunesses aux quatre saisons bien marquées, passée au loin presque inaperçue, juste une abondance de larmes, peut-être féminine, à une époque où l’homme s’interdisait de pleurer.
    Renée lui succéda, plus rebelle, plus sauvage, bousculant à peine, mère et grand-mère dans leurs orties. Passant échevelée et troublant légèrement le cycle des saisons, il fallait bien que jeunesse se passe.
    Quand vint Irène, le doute commença à s’infiltrer. Revendication, contestation, affirmation, elle était là, elle le montrait. Façon, martelait-elle, d’évoluer avec le temps Le désordre commençait-il vraiment à s’installer ?
    Aglaé l’a démontré, plus rien ne serait comme avant, il fallait, il faut se réveiller. Elle le crie violemment, elle rompt avec les habitudes, elle installe des incertitudes. Dans les esprits, l’inquiétude : que se passe-t-il ? Comment réagir ? N’est-il pas déjà trop tard ? Elle a fait tant de dégâts.

    Tous masculins troublant l’ordre des choses, pourquoi fallait-il les nommer au féminin ?

    Ouragans, typhons, cyclones, destructeurs, ravageurs, tueurs, je m’interroge et j’interroge, serons-nous encore là quand, à l’horizon, pointera l’œil de Mélinda ?

     

    ABC

     

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Martine Martin

    Jacou33

    Zazarambette

     

    Prochain thème, à publier chez vous le samedi 12 janvier :

    Vie  Amour  Mort

     

    ABC


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique