• Nouveau thème :

    Thème : "Qui veut aller loin, ménage sa monture"

    Qui veut aller loin ménage sa monture, pas si sûr. Si la monture s’enraye le chemin s’escarpe, l’horizon s’éloigne, le but semble inatteignable et pourtant…
    Quand les mots ne coulent pas de source, le handicap paralyse, enferme et bloque. Tête de mule, tête de pioche, tête têtue, tête qui s’entête, tête qui rouspète, tête qui s’acharne, tête muette, tête secrète.

    Enfance
    Adolescence
    Mots banals
    Qui font mal
    Mots durs
    Proche de la rupture
    Mots qui accrochent
    Trop souvent écorchent
    À fleur de mots
    Quotidien de maux

    Adulte
    Prise de recul
    Mots griffonnés
    Vie accélérée
    Mots obligés
    Face aux responsabilités
    Mots emprisonnés
    Prêts à s’échapper
    À fleur de mots
    Un autre tableau

    Et un texte
    Un curieux réflexe
    Un élan qui jaillit
    Outils conquis
    Les mots sourient
    Des mots poésie
    Source d’harmonie
    Chemin de vie
    À fleur de mots
    Merveilleux cadeau !


    Tout un chemin d’écriture conquis pas à pas, sans relâche, un petit cheval de bataille qui malgré le vent, le froid et la tempête intérieure lance des ruades, avance, recule, s’obstine. Pas si facile de s’initier et d’accepter le saut d’obstacles. La plume gratte, le mal fait tâche, la monture se cabre. Faut-il encore, faudra-t-il toujours, oui, il faut résister aux assauts et sans cesse remettre ses propres pendules à l’heure, en camouflant leur décalage. Un mot est un mot, son orthographe gravée à fleur de peau en reconnaissance identitaire. Le meilleur soutien devient le dictionnaire.
    En s’épanouissant le cheval maîtrise progressivement pas, trot, galop et saut d’obstacles. Ce n’est pas un miracle, c’est un acharnement. Un travail quotidien remis sans cesse sur l’enclume, avec juste un papier, un peu d’encre et un stylo…
    Qui veut aller loin ménage sa monture, pas si sûr... Quand monture et cavalier s’harmonisent l’obstacle s’apprivoise. C’était un casse-tête, ce n’est toujours pas un jeu d’enfant, c’est un équilibre fragile à maintenir sans cesse pour rester en selle.
    Retour sur obstacles : la monture a tant bien que mal ménagé son cavalier, ensemble ils ne cessent de progresser…

    ABC

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Martine Martin

    Zazarambette

     

     Prochain thème à publier chez vous le samedi 23 mars:

    "En attendant..."

    sarcastic où avais-je la tête ???

    ABC
     


    14 commentaires
  • Nouveau thème :

    9 janvier 2019, thème « Vie – Amour – Mort »


    Gestation et bourgeonnement
    Amour aux nids
    Naissance et renaissance
    Rose et blanc
    Gazouillements du printemps

    Joyeux et rayonnant
    Pas de danse et course folle
    Vie à pleins poumons
    Explosion multicolore
    Tourbillonnant été

    Changement de rythme
    La pendule s’accélère
    Les jambes ralentissent
    Nouvelles teintes
    Sagesse automnale

    Calme et pesant
    Faussement mort
    En sa bulle souterraine
    Et son manteau blanc
    L’hiver dort

    Dame Nature
    Hiberne et se régénère
    Silencieux passage
    Vers son lendemain

    Ainsi tournent nos vies
    Comme s’enchaînent les saisons

    ABC

     

    Clin d’œil maternel :

    « C’est pas du tout cuit la vie ! »
    Amour de petit bonhomme
    Haut comme trois pommes
    Chantant et dansant en pleine rue
    Derrière deux grands frères
    Simultanément,
    Morts de rire
    Et morts de honte
    A côté d’une maman,
    Jamais au grand jamais
    Morte d’ennui !!!

    ABC

     

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Jeanne Fadosi

    Martine Martin

    Zazarambette

     

     

    Prochain thème, à publier chez vous le samedi 16 février :

    "Qui veut aller loin ménage sa monture"

    (N'oubliez pas de me prévenir, vendredi 15 février avant 18h, au plus tard

    si vous participez pour que je vous inscrive dans la liste)

     


    18 commentaires
  • Nouveau thème :

     

    thème : « Micheline, Renée, Irène, Aglaé et Mélinda… »


    Tous masculins troublant l’ordre des choses, pourquoi fallait-il les nommer au féminin ?

    Micheline, l’ancienne, celle des belles années, les années jeunesses aux quatre saisons bien marquées, passée au loin presque inaperçue, juste une abondance de larmes, peut-être féminine, à une époque où l’homme s’interdisait de pleurer.
    Renée lui succéda, plus rebelle, plus sauvage, bousculant à peine, mère et grand-mère dans leurs orties. Passant échevelée et troublant légèrement le cycle des saisons, il fallait bien que jeunesse se passe.
    Quand vint Irène, le doute commença à s’infiltrer. Revendication, contestation, affirmation, elle était là, elle le montrait. Façon, martelait-elle, d’évoluer avec le temps Le désordre commençait-il vraiment à s’installer ?
    Aglaé l’a démontré, plus rien ne serait comme avant, il fallait, il faut se réveiller. Elle le crie violemment, elle rompt avec les habitudes, elle installe des incertitudes. Dans les esprits, l’inquiétude : que se passe-t-il ? Comment réagir ? N’est-il pas déjà trop tard ? Elle a fait tant de dégâts.

    Tous masculins troublant l’ordre des choses, pourquoi fallait-il les nommer au féminin ?

    Ouragans, typhons, cyclones, destructeurs, ravageurs, tueurs, je m’interroge et j’interroge, serons-nous encore là quand, à l’horizon, pointera l’œil de Mélinda ?

     

    ABC

     

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Martine Martin

    Jacou33

    Zazarambette

     

    Prochain thème, à publier chez vous le samedi 12 janvier :

    Vie  Amour  Mort

     

    ABC


    16 commentaires
  • Nouveau thème :

    Thème : "Je me suis assis devant ce tableau..."

     

    Je me suis assis devant ce tableau
    Il était noir, parsemé de blanc
    Les yeux mi-clos
    J’ai soufflé sur ce blanc
    Fumée, poussière, fantôme
    Il s’est évaporé
    J’ai repeint le tableau en vert
    Planté quelques fleurs
    Déposé un arbre
    Sans cage et plein d’oiseaux
    Paupières baissées
    Toute ouïe
    Je me suis laissée bercer
    Par le chant des moineaux
    Des pinsons, des rouge-gorge,
    Des mésanges et même des corbeaux
    Quand j’ai rouvert les yeux
    J’étais assise devant une fenêtre
    Un petit nuage crayeux
    Clignait de l’œil
    En me regardant

    Je me suis assis devant ce tableau
    Il était vert, parsemé de blanc
    J’ai ouvert les yeux
    Sur un monde mystérieux
    Des +, des -, des x et des :
    J’ai jonglé avec tous ces signes
    En long, en large
    En x et en y
    J’ai additionné, soustrait, fractionné,
    J’ai construit des droites, des courbes,
    Des triangles, des rectangles,
    Des cubes et des prismes
    J’entrais en mathématiques
    C’était carré, c’était rythmique
    Quand j’ai fermé les yeux
    J’avais apprivoisé le tableau vert
    Et effacé le tableau noir
    Gardant au fond de ma mémoire
    Le clin d’œil d’un petit nuage blanc

    Je me suis assis devant ce tableau
    Il était blanc,
    Paré de feuilles blanches
    Les yeux souriants
    J’ai ouvert mon stylo
    Y ai déposé un premier mot
    Hésitant, balbutiant
    Il a convoqué le suivant
    Puis un autre, et un autre
    Construisant un puzzle
    De mots en farandole
    Avec ou sans rimes
    Vers, prose, comptine
    Juste pour le plaisir
    La détente en poésie
    Sur mon tableau
    Les yeux émerveillés
    J’ai vu se dessiner un nid
    Nid de cigogne
    Ou nid de mots

    Je me suis assis devant ce tableau
    Mon nuage blanc en ex-voto
    C’était un tableau chaleureux
    Un tableau d’amis des mots
    Dans un bistrot

    ABC

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Martine Martin

    Jeanne Fadosi

    Josette

    Zazarambette

     

    Prochain thème, à publier chez vous le samedi 15 décembre :

    "Micheline, Renée, Irène, Aglaé et Mélinda..."

    (merci de me dire le 14 décembre au plus tard si vous participez)

     


    20 commentaires
  • Nouveau thème :

     

    Thème : le marcheur en s'inspirant de cette photo :

    Le marcheur :

     

    « La meilleure façon de marcher, c’est encore la nôtre, c’est de mettre un pied devant l’autre et de recommencer », combien de fois ai-je, enfant, fredonné cette chanson en essayant de suivre, à bon rythme, les randonnées montagnardes des vacances familiales. Un pied devant l’autre et encore et encore, la récompense se trouvait toujours plus loin au bout du bout des chemins escarpés à gravir…
    C’est ainsi que petit à petit, je suis devenu marcheur, à la recherche des autres, à la poursuite de moi-même. Un pied devant l’autre, dans les plaines, dans les vallées, sur les pentes vertes ou enneigées. Plus loin, toujours plus loin, à la merci du vent, au bon vouloir des gens, contre vents et marées, j’ai tracé mon chemin, sur le chemin des autres…
    Ici, un vieux berger sans troupeau m’a offert son bâton, ne gardant que son chien, en fidèle compagnon… Là, au bord d’un ruisseau, j’ai trouvé un chapeau, protégeant ma tête du soleil et de l’eau…
    Un pied devant l’autre, tout autour du monde, musique des langues, chant des oiseaux, cris de joie, cris de détresse, des mains ouvertes, des fusils armés, des portes entrebâillées, d’autres délibérément fermées, et des regards, tant de regards… En bon marcheur, chaque jour, j’ai avancé au rythme de l’usure de mes souliers…
    J’ai marché, beaucoup marché, appris beaucoup appris, trié beaucoup trié…
    Un beau matin, devant ma porte, bouclant la boucle de mes pas, abandonnant les pas des autres, juste étonné d’être arrivé, à l’aise dans mes godillots élimés, en bon marcheur, atteignant enfin son but, je venais de me trouver.

     ABC

    A quatre, à deux, à trois pattes
    Le marcheur avance
    En portant son âge

    ABC

    Autres participants :

    Jill Bill

    Colette

    Rose 63

    Zazarambette

    Jeanne Fadosi

    Lakevio

     

    Prochain thème, à publier chez vous le samedi 17 novembre :

    "Je me suis assis devant ce tableau..."

     


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique