• Secret d'étang :

     

    Aube naissante
    bonne marraine du point du jour –
    caresse ensoleillée

    L’aube riche de tant d’espoir, naît chaque jour porteuse de cadeaux, comme une bonne fée marraine penchée sur le berceau de l’enfant. Elle est grâce, sourire, projet, tendresse, voyage, lumière aussi. Elle est tout cela et bien plus encore. Elle est la joie qui s’épanouit au petit matin de nos parcours.

    Voile sombre
    en brumes maléfiques –
    ennemi invisible

    Mais voici qu’elle doit se faire force et violence pour repousser quelques sorcières, celle du vent avec ses tempêtes et ses ouragans, celle du temps avec ses nuages et ses flots de larmes, celle de l’obscurité avec ses brumes et ses brouillards…

    Baguette magique
    d’un renouveau quotidien -
    rayons d’espoir

    L’aube, riche de sa douceur et de sa candeur s’affronte à l’humeur du jour, tentant de déposer ses présents dans la corbeille de nos vies qui n’ont qu’un désir, celui d’accueillir sa chaleur à bras ouverts.

    Avancer pas à pas
    au rythme de son métronome -
    les heures s’égrainent

    La journée a pris sa lancée. Dans sa vague d’habitudes, chaque instant est unique. Elle vogue sur le sillon mouvementé de sa courte existence, vingt-quatre heures sont si vite écoulées.

    Dernières ardeurs
    avant le voile nocturne –
    extinction des feux

    Déjà la nuit chasse la lumière, l’aube parait bien lointaine. Qu’avons-nous perçu de ses présents ? Espoir et doute s’affrontent et se métamorphosent. Rêves ou cauchemars s’entremêlent, grand ménage de nos esprits assoupis. En filigrane, virgule ou apostrophe, juste un croissant de lune…
    Aux antipodes, le soleil brille toujours. Demain il nous enverra ses rayons pareils et différents

    L’aube s’espère
    généreuse offrande des jours
    tendue vers l’ailleurs

    Lent cheminement de l’avenir quand les ruisseaux de nos vies, en un fleuve majestueux, se perdront dans l’immensité de l’océan…

    ABC


    (en écoutant DreamTeam d’Abdullah Ibrahim)


    12 commentaires
  • Secret d'étang :

     

    De jardin en jardin
    des enfances se racontent -
    les fleurs s'épanouissent

    Il y a celui du peintre, trop beau pour être vrai. Celui de l'enfance qui joue à cache-cache avec nos souvenirs. Celui de nos rêves qui s'espère toujours.

    Fouillis organisé
    ses buissons ses herbes folles
    sans jardinier

    Mon jardin poète et bohème se réjouit des milles insectes qui y cohabitent. Je le laisse libre de vivre décoiffé. En aventurier, il abrite la cabane souvent imaginée, jamais construite, peut-être quelques lutins espiègles sous leur toit champignon.

    Un toit tout rond
    pour les amis des fées -
    buisson d'oiseaux

    Sous un rayon de soleil printanier gazouillent les oiseaux. Mon jardin s'enchante aux couleurs naissantes d'une saison vibrant de renouveau.

    Petites pousses
    sur leur tapis vert tendre -
    saison ouverte

    Mi-réel, mi-songe mon jardin évolue au rythme de mes humeurs et des caprices du temps, calquant sans scrupule le livre ouvert de mon jardin intérieur.

     

    ABC


    16 commentaires
  • Secret d'étang :

     

    Passage de témoin :

    "Deux femmes sur le rivage" 1898 -gravure sur bois - coll.privée-
    Issue du livre "Edvard Munch ou l'anti cri" Ed. Pinacothèque de Paris

     

    Son ancre marine
     aimantée par le rivage
    suivre son horizon

    Elle revient encore, elle revient toujours, la vieille, au bord de l’eau, scruter la ligne d’horizon qui chaque jour de marée en marée s’approche pour mieux s’éloigner, jusqu’à sa dernière vague qui l’emportera sur l’autre rive.

    Racines et relais
    érodés par les vagues -
    transmettre sans cesse

    Elle est la souche, elle est la mémoire, la vieille, jusqu’au bout elle plantera les racines nécessaires à la croissance des jeunes pousses.

    Une génération l’autre
    ensemble au bord de l'eau
    vers leur lendemain

    Elle est le présent, elle est le futur, elle est femme, elle écoute, emmagasine, s’abreuve au tronc qui la structure. Demain elle prendra la barre et à son tour arrosera les radicelles de leur arbre de vie.

    Passé et futur
    entrelacés
    les semences germeront

    Côte à côte, elles sont deux, elles ne font qu’une. Tout a été dit. Le temps s’écoule. La première va larguer les amarres, la seconde assurera le relais.

    les mots sont inutiles -
    sans artifice
    le témoin passe –

    en silence
    leur vie s’articule

    Hier, aujourd’hui, demain, construisent l’avenir… La vie est un long et beau voyage !

    ABC


    13 commentaires
  • Secret d'étang :

     

    Secret d'étang :

                                                      Jean Cabane


    Rite
    Féérie
    Mouvance
    Quelques brindilles
    Écrivent leur histoire
    À la tombée du jour

    Silence
    Respiration
    Quiétude
    Un instantanée
    Se reposant
    À la surface de l’eau

    Dérive
    Surprise
    À l’horizon
    Un éclat de rire
    Envol du lutin du jour
    Arrêt sur image

    Fragment de temps
    En suspension !

    ABC


    10 commentaires
  • Parfum du jour :

     

     

    "Romano"

     

    Page à page
    sur tes chemin de vie
    j'ai cheminé

    à la fois pareille
    et toute autre

    Mon bout du bout n'est pas le tien. Il lui ressemble. Source de vie au plus près de la nature, il permet de se nourrir chaque jour de l'instant.

    Pourquoi courir
    quand marcher suffit
    respiration

    les yeux ouverts
    sur son quotidien

    Les racines familiales sont si fortes. L'oiseau peut construire son nid ailleurs, la source de son élan de vie reste en leur berceau. Chance immense de la transmission solide des grands-parents, je m'y abreuve sans cesse.

    Grand-père ou grand-mère
    le lien du sang
    coule en nos veines

    avec nous toujours
    au-delà de tout

     

    ABC

    (un clic sur la couverture du livre vous y amènera tout droit)


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique