• Tour de demain :

     

    Sur une création d'Adamante :

     

    Au pays de ses songes
    vivait un canard rose
    gardien de la nuit

    Fidèle au rendez-vous du soir il surveillait l’entrée des ténèbres. Lui, disait-il crânement, ne craignait pas le noir. Il se dandinait sur le seuil du crépuscule jusqu’à ce qu’elle s’endorme.

    Passer la voute verte
    entre deux pervenches blanches
    le rose aux joues

    Pour pénétrer le pays des rêves, il lui fallait traverser le jardin des fées, vaste pré acidulé à l’ombre d’un grand charme. Il l’attendait, fidèle, lui ouvrant le passage du sommeil dès que ses paupières refermaient les portes du jour.

    Rite et rythme
    les nuits succédant aux jours –
    adieu l’enfance

    Un soir, elle ne vint pas. Le canard su qu’elle avait grandi. Avec un profond soupir, il prit la pause et attendit…
    Je crois qu’il attend encore, aux portes de l’obscurité. Les fées du jardin viendront-elles le relever de son poste de veilleur ?

    Dernier dessin
    au seuil de l’adolescence –
    tourner la page

    Les doudous ne se révoltent jamais d’être délaissés. Au plus secret d’eux-mêmes ils savent que l’heure à sonner de laisser l’enfant voler de ses propres ailes.

    ABC


    20 commentaires
  • Tour de demain :

     

    Miroir aux alouettes :

     

    Patchwork de la vie
    Aux courbes multicolores
    Certaines se croisent
    D’autres s’ignorent

    Comme un tour de manège
    La pendule avance
    Le temps s’emballe
    Les voies « s’accordéonent »

    Pris dans l’œil du cyclone
    Les destins s’enrayent
    Grippant le rythme des jours

    Sortira-t-on de cette quadrature
    Sans tourner en rond ?


    ABC


    16 commentaires
  • Tour de demain :

     

     

    James Abbott McNeill Whistler, Nocturne en noir et or

     

    Pluie d’étoiles
    au tréfonds des souvenirs -
    feu d’artifice

    La nuit s’enveloppait de son voile sombre, quand, au cœur de la grotte mystère jaillirent des flammèches multicolores. Une écharpe d’étoiles tourbillonnait dans le ciel. Bouche bée, les yeux écarquillés, nous restions statufiés, entre crainte et émerveillement.

    Posant sur la toile le fruit des souvenirs, pas à pas, je revis le frémissement de la découverte du premier feu d’artifice de mon enfance. C’était plus beau, c’était plus grand, c’était plus fort. Mon tableau, miroir émotionnel, esquisse la mémoire d’un enchantement…

    Pluie d’étoiles
    en découverte enfantine –
    pâle reproduction

    Les souvenirs comme autant de pellicules instantanées, gardent, à jamais, gravé à cœur, l’intensité des sentiments…

    ABC


    12 commentaires
  • Tour de demain :

     

    Sur une photo de Marine D :

    Idées noires :

     

    Cadre noir
    pour escapade blanche -
    reflets dans le lac

    A travers l’œil de bœuf, le carcan de sa vie s’évade. Sur la chaîne de ses pensées, les nuages dansent, en s’éclaircissant.

    Mouvance à l’horizon
    De saute-mouton en saute-nuage
    s’enchaînent les sommets

    le lac calme le jeu
    fausse torpeur

    Comme un obstacle infranchissable, une barrière aquatique, ses idées sombrent en brasses coulées. Il ne sait pas nager...

    Entre lac et monts
    Dame Nature en deuil
    camoufle ses angoisses

    La nuit le plonge dans la perte de ses illusions. Dernière chance d’un sursaut, le vent chassera-t-il la grisaille de l’instant ?
    Son regard se heurte à l'horizon. Il espère des lendemains plus avenants.
     
     
    ABC

     


    17 commentaires
  • Tour de demain :

     

    Sur une illustration de Françoise Isabell e :

    Doux doux l'herbier doux !!!

     
    Dans les nuits de janvier, valsent l’esprit de fête de fin d’année,
    le sapin se déshabille, en froissant quelques papiers, mémé a distribué tous ses cadeaux avant d’aller se coucher, les apprentis photographes ont usés des kilomètres de négatifs, bonnes ou mauvaises prises, les souvenirs seront stockés…

    Dans les nuits de janvier, valsent le bilan des festivités,
    des mots écrits, des chèques signés, des rendez-vous promis, des vœux échangés, mémé attends toujours ses visites du premier janvier, les couleurs s’estompent, une nouvelle année s’est installée…

    Dans les nuits de janvier, valsent, les projets d’avenirs, les résolutions à tenir,
    un coup de vent, des chutes de neige, un zoom ici, une déchirure là, mémé nous a quitté, les cadeaux sont rangés, les comptes sont réglés, tourne la roue, les fêtes sont oubliées…

    Sapin, papiers, négatifs, mots, chèques, vœux, couleurs, vent, neige, zoom, tout en soldes, sauf mémé que janvier nous a volée…
    Restent les images et les rêves bercés d’amitié...

    ABC


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique