• Parfum du jour :

     

    Francis Bacon, Étude de taureau, 1991, huile, peinture en aérosol et poussière sur toile, 198 x 147 cm, collection particulière © The Estate of Francis Bacon / All rights reserved / ADAGP, Paris and DACS, London 2019

     

    Derrière la porte
    l’arène de sa dernière chance -
    un ange passe

    Ce sera bientôt son tour, il piaffe d’impatience. Dès le signal il foncera vers demain. En entrant dans l’arène, il ouvrira toutes les vannes des possibles. Il doit attendre. Le gong n’a pas encore retenti.

    Minuit sonnera
    sa première seconde
    l’an s’impatiente

    Jamais le temps ne prendra le temps de s’arrêter. Pour toujours le tempo est enregistré.« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».

    ABC


    14 commentaires
  • Parfum du jour :

     

    Marché aux bestiaux :

    Tableau de Rosa Bonheur

     

    Un monde d’hommes
    Ruades et gros bras
    Sous un pinceau de femme
    Nuances et précision
    A la vente aux bestiaux
    Un regard d’humanité

    Oui Messieurs
    Madame est capable
    De vous croquer
    D’un trait de plume

    Applaudissez,
    Plus qu’une œuvre, c’est un chef-d’œuvre !


    ABC


    9 commentaires
  • Parfum du jour :

     

    Face à face :

     

    Face à face
    pour leur première rencontre
    timidité

    Ainsi allait la vie. C’était la guerre, ils avaient rendez-vous de l’autre côté de la ligne de démarcation. La grand-tante les connaissait tous les deux et avait suggéré de les marier. Entre perplexité et obéissance, une opportunité à saisir.

    Face à face
    tenter cette aventure
    faire confiance

    Accepter le mariage, sous le regard de Marie. Entre force et faiblesse, entre jeunesse et incertitude, se dire oui et fonder une famille.

    Face à face
    en des temps difficiles
    tenir le cap

    Ramer avec et contre le courant. Tenir fermement les rênes. Éduquer de nombreux minots. Garder le cap. Jour après jour, la vie trace son sillon. La récolte murit de petits enfants en petits enfants.

    Face à face
    pendant soixante-huit ans
    beaucoup de tendresse

    Passer le relais à une belle descendance, puis un jour, sans crier gare, partir sur la pointe des pieds comme pour ne pas déranger.

     

    ABC


    11 commentaires
  • Parfum du jour :

     

     

    La tête dans les étoiles :

     

    Il y a le peintre
    Le scientifique
    Le Petit Prince
    Quand le jour tombe
    Qu’une à une s’allument les étoiles
    C’est de lui que je suis proche :

    « Petit Prince,
    Sois gentil,
    Fais sonner tes grelots,
    Que je sache que tu n’es pas si loin
    Que tu n’as rien oublié
    De ta visite parmi les hommes
    Ni du renard
    Ni des roses
    Fais tourbillonner ton étoile au firmament
    Comme un signe de la main
    Comme un clin d’œil complice
    Mon ciel à moi ne renie rien
    De celui de l’artiste
    Ou du scientifique
    Chaque soir pourtant
    Au moment de fermer les paupières
    C’est le tien
    Qu’en mon cœur je rejoins »

    ABC

    Blog en pause


    8 commentaires
  • Parfum du jour :

    Didier Larive "bestiaire sur le sable et autres photos prises au lofoten - Norvège-"

     

    Dans le secret du grand nord, au bord d’une plage déserte, réunion au sommet de la gente méduse.
    Grand-mère préside, la famille s’agglutine. Les petits enfants se faufilent. Chacun cherche la meilleure place pour bien entendre les conseils d’une sage…


    Auréolée de gloire
    l’ancêtre a la parole
    famille tout ouïe

    Petites et grandes s’enracinent, sous le pâle soleil d’hiver. Plus l’ancêtre s’exprime plus son aura grandit. Le souffle du vent les berce lentement, en lévitation à ras du sable en son habit d’hiver. L’attention est palpable, les yeux s’écarquillent.

    Grave et songeuse
    grand-mère clôt son discours
    place au festin

    Chaque année, le rite est immuable, après de longues échappées individuelles, le repas de famille s’impose comme une tradition.

    Chacun a sa place
    sur l’arbre généalogique -
    photo de famille

    Curieuse, de loin, je les observe. La photo serait presque trop belle. Grand-mère en conteuse magicienne, parle de la vie comme elle fut, comme elle est, raconte les légendes et histoires de monstres marins, du froid d’ici, de la chaleur d’ailleurs.

    Silence respectueux
    petites et grandes écoutent
    médusées

     

    ABC

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique