• Pour Adamante sur une photo de Susi S :

     

    Herbier poésie :

     

    Oublier la vie de château
    c’était en Espagne
    ou en rêve
    restent quelques ruines
    sous la broussaille

    Un coup de peigne
    une touche de rouge à lèvres
    un léger soupir
    la porte claque
    au nez de son enfance

    Derrière une vitre brisée
    meurent ses dernières racines
    elle n’a plus de larmes
    la source est tarie

    ABC


    13 commentaires
  • Pour l'herbier-Poésie d'Adamante

     avec un dessin de Bernard Munier :

     

    Herbier-poésie

     

    En vert et jaune
    Sous ciel bleu
    J’ai rêvé
    L’amitié apprivoisée
    Je l’ai dessinée
    Paisible
    Sous le regard
    Des fragiles roses
    Aux pétales tendresse
    Parasols d’épines

    Le renard était roux
    L’enfant blond
    Au cœur poésie
    Entre désir et naïveté
    Jonglant avec sa vie

    En lumière d’étoile
    Je le vois
    Chaque nuit
    Au vent de son écharpe
    Saluer mon dessin
    De son rire cristal

    ABC

     


    12 commentaires
  • Déception :

    Pour les jeudis poésie des croqueurs barrés cette semaine par Jeanne Fadosi

     

    Déception :

     

    Gourmandises
    En rayons alignés
    Tentations sucrées
    Autant que parfumées

    C’est l’heure de la fermeture
    Ses papilles pleurent
    Son cholestérol respire

    smile

    ABC


    11 commentaires
  • Noir :

    Deuxième jeudi poésie avec Josette

     

    Dans le noir

    Une orange

    Sanguine

     

    Une orange

    Chocolat

    Noir

     

    Un zeste

    De saveur

    En odeur d'hiver

     

    À pleines dents

    Je croque

    L'instant

    wink2

     

    ABC

     


    16 commentaires
  • Mois noirs :

     

    Jeudi poésie avec Josette et les mois noirs

     

    Mois noirs, dites-vous
    Pour moi il n’y a que les bois qui le soient
    Les jours sont courts
    Les nuits sont longues
    Elles n’excluent ni la lune rousse
    Ni la lune blanche
    Pleine parfois
    Si lumineuse dans le frimas.

    Mois noirs, dites-vous
    Que pensez-vous des couchers enflammés
    Déchirant le ciel d’un feu dévorant
    Des nuits étoilées et des jours enneigés

    Mois noirs, dites-vous
    J’y ai rencontré
    Un champignon orangé
    Un lapin gris
    Trois boules de houx
    Se détachant sur mon tableau de vie

    Le noir est beau parce qu’il fréquente
    Quelques couleurs
    Comme autant de taches
    De bonheur !
     

    ABC

     


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique