• Dialogue impromptu :

    Un autre monde

    - S’il doit être autre, autant qu’il soit meilleur. Pire serait sûrement une mauvaise chose.
    - Crois-tu ?
    - Non je ne le crois pas, je l’espère… Une espérance peut en valoir une autre, la mienne va vers le simple, le beau, l’aimable.
    - C’est simple, en effet !
    - À dire, oui, à vivre, je ne sais pas.
    - En doutes-tu ?
    - L’homme est complexe, il se complait dans la complexité. Lui offrir la simplicité, même sur un plateau d’argent, sur une prairie verte, sur un champ d’étoiles ou sur un lac bleu, lui semblera étrange, trop facile, et pourtant…
    - Pourtant ?
    - À quoi bon changer le monde, si ce n’est pour le rendre plus souriant, plus accessible, plus heureux.
    - Naïve ?
    - Non, poète !
    Mon monde serait un nid d’oiseaux, sur un cerisier en fleurs. Le ciel y serait d’azur, la pluie réconfortante et cristalline. Les nuits sous la pleine lune seraient peuplées de rêves mélodieux, au son d’un piano joué à quatre mains, une noire, une blanche, une jaune, et l’autre rouge, pour unir les nations. J’y naîtrais chanson, au bras d’un troubadour. N’entends-tu pas la joie qui se propage dans ce monde sans nuage ?
    - Folie utopique et déraison irréaliste.
    - Tu vois, si déjà toi, tu n’y crois pas, comment convaincre les autres ?
    - En gardant les pieds sur terre.
    - Alors, à quoi bon ? Je préfère mon doux délire impromptu.

    ABC

    (une reprise)


  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Juin à 07:26

    wink2 mais il sera à jamais difficile de changer ce monde en un paradis, d'ailleurs perdu... pauvres Adam et Eve !

    2
    Jeudi 15 Juin à 08:02

    Une petite halte bien agréable chez toi ce matin, bonne journée !

    3
    Jeudi 15 Juin à 08:17

    un délire poétique vraiment charmant, c'est vrai ce monde de consommation à outrance qui génère convoitise endettement  et violence avec par dessus tout ça les religions mal comprises en écœure beaucoup qui se replient sur le retour aux sources et la décroissance bienheureuse

    bises et bonne journée

    4
    Jeudi 15 Juin à 08:23

    Un texte qui me plait beaucoup beaucoup... je voudrais changer le monde comme cela. Bonne journée Annick

    5
    Jeudi 15 Juin à 09:37

    Belle reprise pour ce dialogue Annick... Tu voulais nous faire plancher comme les élèves qui passent le baC de Philo ??? wink2 Une vision du monde idyllique, mais improbable eu égard la nature de l'être humain !

    Bises et bon jeudi

    6
    Jeudi 15 Juin à 09:52

    Tu as bien raison et je te suis tout à fait. Je garde les pieds bien sur terre et profite de tous les plaisirs de la nature au jour le jour et des petites joies affectives surtout sans vouloir changer le monde et donc changer l'homme même si c'est égoïste. Ce serait utopique de vouloir le faire de toutes façons.  Beau jeudi

    7
    Jeudi 15 Juin à 10:24
    Josette

    un délire qui aide à vivre... le nid sur le cerisier dans l'azur vaut mieux que dans la tempête !

    8
    Jeudi 15 Juin à 11:03

    coucou bonne jounée

    9
    Jeudi 15 Juin à 11:11

    J'aime beaucoup le monde que tu propose dans ce dialogue impromptu!

    10
    margimond
    Jeudi 15 Juin à 13:46
    Reste belle comme tu l'es. Ne cherche pas à offrir à l'homme la
    simplicité... il n'y a que
    le plateau e argent qui
    l'intéresse. Bise abece.
    11
    Jeudi 15 Juin à 16:22
    colettedc

    Un dialogue qu'il fait bon lire, Annick !!! Merci et bonne poursuite de ce jeudi ! Amitiés♥

    12
    Jeudi 15 Juin à 19:08

    Bonsoir chère Annick,

    Surtout gardons les mots des poètes car sans eux le monde ne serait plus si beau et ce de plus en plus !

    Alors MERCI de continuer à nous faire rêver, cela n'a jamais fait de mal à personne et c'est ça qui permet de continuer à avancer en dépit de tout.

    Amitiés.

    Annie

    13
    Jeudi 15 Juin à 20:21

    On peut en rêver pourtant... même en gardant les pieds sur terre.

    Merci pour cet autre monde ABC.

    Bises et douce soirée.

    14
    Jeudi 15 Juin à 21:46

    bonne soirer a tous

    15
    Vendredi 23 Juin à 10:41

    La poésie en action fait avancer le monde même à tous petits pas, même à pas de côté ou l'empêche de trop reculer ...

    Quelle belle réflexion poétique !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :