• Jour férié, le troisième jour, défi 249 :


    Lettre au Père Noël :

    Laura en capitaine, nous demande comment se passe le troisième jour des week-end prolongés.


    Problématique du troisième jour quand les circonstances vous oblige à passer du sud au nord de Paris pour rentrer chez vous : partir tôt ou partir très tard pour espérer éviter les bouchons sur la route, ou encore s’accorder une journée supplémentaire pour rejoindre ses pénates ?
    J’ai connu pendant de nombreuses années ce dilemme, et ai testé les trois solutions, aucune des trois n’est idéale, au point parfois d’en choisir une quatrième, ne pas perdre le bénéfice de ce long week-end en restant peinard chez soi, mais loin des siens…

    Aujourd’hui, je suis dans la position de celle qui reçoit et n’a plus à se déplacer… C’est plus confortable à condition d’être prévoyante. tolérante et patiente… Ceux qui sont venus se posent la même question que moi auparavant.
    Comme la tendance d’aujourd’hui est de ne choisir qu’à la dernière minute, je passe la journée dans l’expectative : déjeunerons, déjeunerons pas ? Dînerons, ne dînerons pas ? Avec le sourire en prime, heureuse d’avoir pu profiter de leur bobine…

    Vive le troisième jour qui a permis d’en passer deux tranquilles !!! wink2

    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Avril à 06:43

    Très bien vu Annick pour nous parler d'un lundi férié qui ne sont malheureusement pas si nombreux que cela en 2021.

    Bises et bon début de semaine

    2
    Lundi 19 Avril à 07:08

    Bien tournée 

    Mais on comprend bien ...

    Bon lundi 

    3
    Lundi 19 Avril à 07:35

    Faute de place à l'appart et des familles nombreuses qu'on deux enfants sur trois, nous nous déplaçons et les recevons en retour... au restaurant... bon depuis 2020....  sarcastic

    4
    Lundi 19 Avril à 07:50
    erato:

    Oui , des interrogations bien réelles et toujours d'actualité !

    Belle semaine , bises Annick

    5
    Lundi 19 Avril à 08:48

    un défi un peu compliqué, en ce moment nous n'avons pas trop à nous poser la question, bises et bonne journée

    6
    Lundi 19 Avril à 09:28

    C'est vrai que c'est un jour de plus, il faut en voir les bons côtés.

    Chez nous, les enfants sont trop loin... alors, pas de réunion, juste nous deux en face à face.

    C'est bien aussi. :)

    7
    Lundi 19 Avril à 10:17
    Josette

    Une question qu'on ne se  posait pas...restant à proximité mais que les enfants se posent étant les uns à l'ouest l'autre à l'est pour se retrouver à Noël et Pâques...quand le virus ne sévissait pas !

    les problèmes d'intendance elles restent bien réelles.

    8
    Lundi 19 Avril à 10:56

    Comme tu dis nous sommes souvent dans l'expectative concernant la venue des enfants et quand en plus tu ajoutes le vendredi saint chez nous qui est férié en Moselle, il faut vraiment tout anticiper .

    Bonne journée 

    Bises 

    9
    Lundi 19 Avril à 11:20

    J'ai quitté définitivement l'Île de France il y a deux ans et je n'ai plus ce problème. Quand je vais à Paris, je privilégie le train sauf à Noël à cause des paquets cadeau pour toute la famille trop encombrants. Ma fille et sa petite famille vient nous voir enfin avant la pandémie. Bisous

    10
    Lundi 19 Avril à 15:07

    Comme toi, je ne me déplace plus ce sont qui viennent à moi, je n'ai donc plus à me casser la tête de savoir à quel heure partir ni à quel revenir, on reste peinard!

    Bises et belle journée

    11
    Lundi 19 Avril à 16:22

    Voyager de nuit, c'est bon quand on est jeune et qu'on a de bons yeux. Jusqu'en 2017 et depuis 1976, avec mon mari on faisait la route, en voiture, de jour, de Montpellier jusqu'à Lille. A partir de 2000, on ne couchait plus chez mes parents dans le nord ni chez mes beaux parents, trop âgés, on ne voulait pas les fatiguer. Il y a des choix à faire pour faire le meilleur choix. Bonne semaine. Bises.

    12
    Lundi 19 Avril à 19:27

    une autre facette de ces lundis. Et les rentrées dans les grandes villes problèmatiques (quoiqu'avec le covid19 nous sommes bien coincés). Bises

    13
    Lundi 19 Avril à 20:02

    Vu sous cet angle c'est original... Il faut bien 2 jours pour se reposer  ou prendre des forces avant la grande invasion ! Bise

    14
    Lundi 19 Avril à 20:24
    J'ai toujours connu les grandes réunions de famille lors des fêtes fériées et tout le monde logeait donc nous avons gardé cette solution même si la fatigue est beaucoup plus présente. Nous avons juste simplifié les repas et augmenté le partage des tâches.
    15
    Mardi 20 Avril à 03:44
    colettedc

    Une belle façon d'en parler, Annick ! Bonne et agréable conclusion ! Belle semaine ! Amitiés

    16
    Mardi 20 Avril à 09:50

    Coucou Annick, tu m'as fait sourire à la lecture de ta réponse au défi de Laura, la maîtrise de ton vécu éclairée par l'humour et l'amour ! Bravo, bises.

    17
    Mardi 20 Avril à 16:40
    Renée

    plein d'humour ce texte bravo,  bisous douce journée

    18
    Mardi 20 Avril à 17:24

    Un vécu dans lequel beaucoup se reconnaitront. Merci pour ce sourire dans tes mots et c'est vrai que les décisions de dernière minutes mettent à mal les prévisions culinaires par exemple.

    19
    Anne
    Mardi 20 Avril à 19:38

    C’est plus confortable, à condition d’être prévoyante, tolérante et patiente mais surtout de faire respecter le partage des taches. Bises 

    20
    Jeudi 22 Avril à 21:11

    On sent du vécu avec en prime la continuité par descendance interposé, venir de la capitale pour respirer le bon air de la campagne doit donner du courage pour reprendre la route. Amicalement 

    21
    Vendredi 23 Avril à 22:17

    he he he ! Tout pareil, Annick ! Rien à rajouter, hormis que je n'ai pas vu leurs bobines depuis une éternité ! A moins de reprendre la voiture ??? Mari pas chaud et moi, impossible désormais ! 12 heures de route,  ça fait réfléchir !

    Bravo, superbe !

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :