• Bestiaire fantastique, défi 226 :

    Lettre au Père Noël : 

    Pour le défi 226, piloté par Josette,

     

    Bestiaire fantastique, défi 226 :

     

    La famille reconnait l’existence
    De la bête mystérieuse,
    Nous narguant le jour
    Perturbant nos nuits

    Oui elle existe,
    Je l’ai rencontrée
    Tapie dans les herbes hautes
    D'un près fleuri

    Deux yeux verts
    Un regard perçant
    Une longue queue
    Un corps au pelage
    Mi-raz, mi- poilu
    Chat-lynx
    Noir et sauvage
    Qui effraie et apitoie

    La bête pas si bête
    Probablement abandonnée
    Vivait sa vie en toute liberté
    Dormant le jour
    Chassant la nuit

    Aujourd'hui disparue
    L’aventure est finie

    Seule reste :

    La fable familiale

    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Novembre à 05:35

    Un peu façon loup-garou... chaque famille a une histoire dans ses veillées, vraie ou fausse, qu'importe, les enfants adorent... ,-)

    2
    Lundi 11 Novembre à 05:40
    Une rencontre effrayante qui fait une jolie fable pour le plaisir des enfants : j'aime beaucoup. Belle semaine
    3
    Lundi 11 Novembre à 06:10

    Une rencontre qui ne laisse pas indifférent le passant 

    Bonne journée 

    Bises 

    4
    Lundi 11 Novembre à 06:45

    Joile bête et beau poème bon lundi

    5
    Lundi 11 Novembre à 08:44

    Une très belle histoire à raconter aux enfants devant un bon feu de cheminée, en dégustant des châtaignes grillées

    Je reviens sur la toile en pointillé. Bises et bon début de semaine.

    6
    Lundi 11 Novembre à 09:23

    Tant que ce n'est pas la bête du Gévaudan, ça va! Dommage que cette petite bête aux jolis yeux ait disparu mystérieusement. Cela fait un beau conte .

    Bise

    7
    Lundi 11 Novembre à 10:25

    Quand j'étais petite et que nous allions au chalet dans la montagne, mon Papa nous disait de ne pas faire les fous dans la chambre avec mes frères pendant la nuit, sous peine que le "Babeu" ne vienne nous rendre visite. On ne l'a jamais vu mais on en avait très peur. :-) Bises alpines.

    8
    Lundi 11 Novembre à 11:32
    marie chevalier

    elle ferait quand  même un peu peur ta "bête"  mais  chouette récit  bises  

    9
    Lundi 11 Novembre à 11:39

    C'est un peu facile, mais je dirais quand même ..fabuleux.

    ...merci pour ton dernier com.

    10
    Lundi 11 Novembre à 12:34

    Une bête un peu effrayante!

    11
    Lundi 11 Novembre à 14:04

    Une bête fascinante qui sait nous envoûter , bravo pour ce chat - lynx  aux yeux verts , une tres belle histoire à conter.

    Bonne journée 

    Bises 

    12
    Lundi 11 Novembre à 16:41
    Renée

    Pauvre bête abandonnée par ce froid en plus...Amitiés

    13
    Lundi 11 Novembre à 17:17
    Josette

    Une bête étrange au regard vert et perçant...qui hantait ton jardin... je me souviens de celle qui caracolait sur le toit la nuit... on ne l'a jamais vu non plus !

    Merci ABC pour cette belle histoire

      • Lundi 11 Novembre à 21:58

        Elle caracolait aussi sur le toit et faisait un sacré raffut... 

    14
    Lundi 11 Novembre à 20:31
    colettedc

    Oh ! Une rencontre à croiser de loin, hein, Annick !!! Superbe histoire ! Bravo et bonne soirée ! Amitiés♥

    15
    Lundi 11 Novembre à 21:11

    Un joli conte comme les aiment les enfants ! Un chat lynx malgré tout bien sympathique... sous ta plume

    Bises

    16
    Lundi 11 Novembre à 21:46
    erato:

    Un très joli conte qui rend sympathique ce chat-lynx !

    Belle soirée, bises Annick

    17
    Mardi 12 Novembre à 00:28

    sympa ton texte !!!

    moi j'adore les gargouilles  !!!

    même si c'est un chat !!!!

    muchos besos

    tilk

    18
    Mardi 12 Novembre à 17:18

    Coucou Annick, ravie de découvrir cette captivante fable familiale et ,,, qui sait si, sous la pierre de l'être de la photo, ne bat pas encore le coeur de la bête, comme ceux des statues des Visiteurs du soir de Marcel Carné ... Bises.

    19
    Mercredi 13 Novembre à 07:44

    Une jolie fable familiale... j'aime beaucoup.

    20
    Marie de Cabardouche
    Jeudi 14 Novembre à 12:46

    Ces légendes familiales, on les connaît par cœur et pourtant, chaque fois, c'est comme si on les redécouvrait; on est étonné d'être encore surpris par le final, comme si notre esprit voulait l'ignorer. Peut-être se dit-on que, tant qu'on ne s'en lassera pas, les bons souvenirs de famille perdureront...

    21
    Eglantine Llias
    Lundi 18 Novembre à 09:42

    happy la bête a disparu parce que les enfants ont grandi ? ...mais l histoire perdure.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :