• Retour des prédateurs :

    La neige a fondu et a laissé place à des champs de taupes,

    cela m'a donné l'envie de republier cette comptine illustrée par Soly :

     

    Taupes :

     

    Retour des prédateurs

     

    Elles me tip

    Elles me tap

    Elles me tip, tap, taupe

    Mesdames les taupes

    Retour des prédateurs

    Frappant en plein cœur

    Plein cœur de mon jardin

    J’en suis chagrin

    Elles me tip

    Elles me tap

    Elles me tip, tap, taupe

    Bigleuses taupes

    Envahisseuses ridicules

    En champ de monticules

    Annihilant mon ardeur

    Ardeur à planter des fleurs

    Elles me tip

    Elles me tap

    Elles me tip, tap, taupe

    Ravageuses taupes !

     

    ABC


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Février à 09:27

    je confirme dans la pelouses il y a que des mini montagnes

    2
    Mercredi 1er Février à 09:31

    Eh eh la sale bestiole qui fait une jolie comptine...

    3
    Mercredi 1er Février à 09:45

    J'aime bien ton poème très réussi mais pas les taupes dans un jardin.

    4
    Mercredi 1er Février à 09:51

    Superbe ton poème!

    et oui mesdames les taupes détruisent tout!

    5
    Mercredi 1er Février à 10:11
    Josette

    pourtant elles sont si belles dans leur robe soyeuse ! 

    j'ai lu que les coquilles d’huître les dérangeaient...ainsi qu'une belle fleur la" fritillaire"

    6
    Mercredi 1er Février à 10:18

    Terribles prédateurs de la terre de nos jardins, en effet !

    wink2

    7
    Mercredi 1er Février à 10:26

    Solyzaan nous manque... merci d'avoir de nouveau publié cette comptine. J'adore. :)

    Bises et douce journée.

    8
    Mercredi 1er Février à 10:27

    Bravo pour ce petit poème !

    Chez moi, ce ne sont pas des trous de taupes, ma pelouse est criblées de turricules de vers de terre, elle est devenue impraticable par temps humide.

    Qu'à cela ne tienne, un petit coup de râteau à la première tonte printanière et le tour es joué. Ma terre est ainsi aérée, ça m'évite de faire mon jogging avec des semelles à crampons. Merci les lombrics.yes.

    Quant aux taupes, ne faisant partie d'aucun service de renseignements en particulier, je ne les côtoies pas. Ça m'arrange bien finalement, je me vois mal avec des turricules de sous-marin sur ma pelouse

    9
    Mercredi 1er Février à 11:02

    Ne me parle pas de taupes Annick, quand le fermier laboure le champ d'à côté, elles arrivent en force dans le jardin !

    Bises et bon mercredi

     

    10
    Mercredi 1er Février à 12:21

    On en trouve parfois dans le champ où nous allons promener les enfants en dehors de la ville, de Saint Avé, mais heureusement, il n'y en pas encore dans le jardin!

    11
    Mercredi 1er Février à 14:30

    Elles font beaucoup de ravages ces bestioles ; il n'y en a pas en Corse  quelle chance! J'aime bien ton texte à chantonner comme une comptine .Bonne journée

    12
    Mercredi 1er Février à 19:08

    va y avoir des motes un peu partout dans les pelouses .... bonne soirée ABC

    13
    Mercredi 1er Février à 19:38

    rien a voir avec les taupes ..politiques bien-sur.

    14
    Jeudi 2 Février à 01:55

    je dirais elle me tip tap sur les nerfs enfin moi c'est plutôt les mulots qui font des ravages dans le jardin

    bonne nuit

    15
    Jeudi 2 Février à 04:17
    colettedc

    Bravo pour la magnifique comptine Annick ... ah ! Les taupes ... bon matin ! Amitiés♥

    16
    Jeudi 2 Février à 11:19

    Tu les accueille en chantant, c'est formidable ! Laboureraient elles ton terrain pour de futures plantations !!!! Belle journée à toi. Amitiés; Joëlle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :