• Passion, défi 203 :

    Au gré du souffle du vent :

      Laura  a pris la barre pour une quinzaine passion, à son image, tout en livres et en paysages

     

    Ce n'était ni un temple

    ni une cathédrale

    un cloître peut-être

    recueilli et silencieux

    j'y suis entrée

    sur la pointe des pieds

    yeux écarquillés

    oreilles attentives

    odorat éveillé

    osant à peine effleurer

    du bout des doigts

    livres, cuirs et bois

    deux heures de grâce

    suspendues entre émerveillement et méditation

    pour l'exposé d'histoire médiévale

    il m'a fallu revenir

     

    J'avais tout juste vingt ans

    et pénétrais pour la première fois

    à la Bibliothèque Historique de Paris

    révélation et enchantement

     

    Merveilleux souvenir

    gravé à jamais

     

    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Avril à 06:20
    On ressent vraiment dans ton poème ton émotion que tu m'as communiquée. C'est beau. Belle semaine
    2
    Lundi 2 Avril à 09:33

    Je veux bien te croire Annick... superbe souvenir.

    Bises et bon début de semaine

    3
    Lundi 2 Avril à 09:41
    Josette

    Ces lieux sont magiques... et enivrante l'odeur du papier, du cuir et du bois  

    4
    Lundi 2 Avril à 09:42

    Je veux bien te croire, j'ai toujours envié mes enfants qui lors de leurs études universitaires pouvaient fréquenter les grandes bibliothèques de Paris en particulier la bibliothèque sainte Geneviève. Bises et bonne journée

    5
    Lundi 2 Avril à 10:00

    C'est impressionnant pour une jeune étudiante,je veux bien le croire! Un beau souvenir! Bon lundi de Pâques;bise

    6
    laura
    Lundi 2 Avril à 11:26

    Bonjour,

    Les bibliothèques sont toujours grandes mais certaines cependant, plus que d'autres

    MERCI ET BON LUNDI DE PAQUES

    7
    Lundi 2 Avril à 11:49

    Tu rends bien, en parlant de cette bibliothèque l'atmosphère de "Temple de la culture" qu'elles ont souvent!

    8
    Lundi 2 Avril à 11:52

    je ne connais pas cette bibliothèque mais j'imagine bien ayant en mémoire d'autres lieux de livres ainsi fréquentés losrque j'étais étudiantee.

    un poème sensible ...

    9
    marie chevalier
    Lundi 2 Avril à 14:43
    marie chevalier

    très beau texte qui donne envie effectivement de caresser toutes ces jolies choses que l'on appelle livres. bravo 

    10
    Lundi 2 Avril à 15:58

    Un joli et profond souvenir!

    11
    Lundi 2 Avril à 22:30

    Ah j'aime bcp, ABC ! et comme je t'envie d'avoir connu cette belle Bibliothèque ! Souvenir gravé !!! Je pense bien....

    Merci pour ce bijou 

    Bisous

    12
    Lundi 2 Avril à 22:30
    colettedc

    Passionnant de t'y lire, Annick ! J'♥ énormément ce souvenir !!! Bonne fin de ce lundi de Pâques ! Amitiés♥

    13
    Martine
    Mardi 3 Avril à 07:29

    Le mot magie est souvent galvaudé. Mais là, je crois, que c'est le terme qui convient. Un instant extraordinaire, merveilleux, magique, qui t'a profondément imprégnée.

    Merci pour beau partage.

    Bises

    14
    Mardi 3 Avril à 11:34

    Un merveilleux souvenir... merci pour le partage, ABC.

    Bisous et douce journée.

    15
    Jeudi 5 Avril à 09:47

    Superbe évocation de ce lieu que je ne connais pas Bonne journée 

    Bises 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :