• Vagabond :

    En écoutant "Petite fleur" de Sidney Bechet

    Sous le tempo
    De ses sabots
    Il avançait vagabond
    Au bord d’un ruisseau

    Dans le souffle du vent
    Se jouant du printemps
    Caresse de verdure
    Effleurant sa monture
    Chant des oiseaux
    Clapotis de l’eau

    Sous le tempo
    De ses sabots
    Il avançait vagabond
    Au bord d’un ruisseau

    Du ruisseau à la rivière
    De la rivière à la mer
    En douce solitude
    Sans aucune habitude
    Les épaules sur son dos
    La tête sous son chapeau
    Son esprit en bandoulière
    Pas un regard en arrière

    Sous le tempo
    De ses sabots
    Il avançait vagabond
    Au bord d’un ruisseau

    Vieux cow-boy débonnaire
    Sans plan de carrière
    Marchant vers demain
    En se donnant la main
    Il rêvait de l’océan
    Du cri des goélands
    D’un billet vers ailleurs
    Espoir d’un vrai bonheur

    Sous le tempo
    De ses sabots
    Il avançait vagabond
    Au bord d’un ruisseau

    Au bord d’un ruisseau
    Suivant son tempo
    Vagabond
    Sans compagnon
    Vers la mer
    Tête en l’air
    Sous son chapeau
    Au bord de l’eau
    Main dans la main
    De son destin
    Progressant
    Nez au vent

    Sous le tempo
    De ses sabots
    Il avançait vagabond
    Au bord d’un ruisseau

    À l’horizon
    Adieu vagabond
    Seule sa monture
    Bien loin de la verdure
    Sur une plage déserte
    Reste en alerte
    Là-bas son chapeau
    Sur le sable chaud
    Silence du vent
    Il est absent

    Sous le tempo
    De ses sabots
    Il avançait vagabond
    Au bord d’un ruisseau

    Au bord d’un ruisseau
    Lui le vagabond
    Emporté par la vague
    S’évade

    ABC

    (reprise)


  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mai à 06:49

    Voilà un poème qui me plait beaucoup beaucoup. On suit les pas de ce cow-boy sur son cheval et on se retrouve tout à coup transportés dans un western

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 29 Mai à 07:24

    Je n'ai eu aucune peine à te suivre 

    Bravo

    Bonne journée :)

    3
    Martine
    Mardi 29 Mai à 08:12

    "Vieux cow-boy débonnaire
    Sans plan de carrière
    Marchant vers demain
    En se donnant la main
    Il rêvait de l’océan
    Du cri des goélands
    D’un billet vers ailleurs
    Espoir d’un vrai bonheur"

     

    Mis à part les deux premiers vers, je me reconnais dans ces mots là.

    Très beau poème Annick. Bravo!

    Ta muse est toujours si alerte, si prolixe! Mais comment fais-tu? smile

    Bises

    4
    Mardi 29 Mai à 08:29

    Belle balade.

    5
    Mardi 29 Mai à 08:48

    Superbe poème... la musique est bien là.

    En te lisant j'en avais une autre dans la tête... Mannick chantait "Le vieux cowboy" et les enfants adoraient.

    Bisous et douce journée.

    6
    Mardi 29 Mai à 09:37

    Superbe poème Annick. Belle reprise !

    Bises et bon mardi

    7
    Mardi 29 Mai à 09:51

    je retrouve le rythme dans tes mots et je me laisse bercer ...je ne me souvenait pas l'avoir déjà lu 

    8
    Mardi 29 Mai à 10:06

    La musique comme le silence sont souvent belle source d'inspiration.

    bravo

    9
    Mardi 29 Mai à 11:00

    J'ai beaucoup aimé ton tempo...

    10
    Mardi 29 Mai à 11:32

    Des mots pour chanter l'histoire de "ce cow-boy vagabond"

    j'aime beaucoup

    11
    Mardi 29 Mai à 22:00
    Super on a l'impression d'entendre le bruit des sabots sur la route en de voir avancer ce cow-boy tranquillement .bise
    12
    Mercredi 30 Mai à 04:21
    colettedc

    C'est super, Annick ! Bravo ! Bonne journée ! Amitiés♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :