• S.O.S jardinier, défi 246 :

    Lettre au Père Noël :
    Tout en tenant la barre, je déplore le passage des "motivores", ayant croquez tous mes mots :


    Chagrin :

    Paillez, amis croqueurs
    Sans croquer, paillez
    Juste un coin de chagrin
    Chagrin de mots
    Mots dévorés
    Replantez-les en jardiniers
    Sous le regard de mes compères
    En panne de vers
    Ce chagrin m’atterre

    Paillez-le, amis croqueurs
    Paillez-le pour le transformer
    D’un clic,
    D’un déclic
    Enterrez ce chagrin pérenne
    Mon cœur est à la peine
    Sombre vision
    Consternation
    Tous mes mots croqués
    Ce jardin est dévasté

    Semez et paillez amis croqueurs
    Protégez mon cœur
    Enfouissez mon chagrin
    Que renaissent mots et jardin
    Sous le regard de mes compères
    Que jaillissent des vers
    Luisants brins de lumière !

    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Février à 06:11

    Bonjour ma participation est en ligne

    Bravo à toi pour ton interprétation 

    Bon lundi 

    2
    Lundi 22 Février à 06:57

    avec ou sans paillage, tes mots sont toujours en plein renouveau, bravo!

    3
    Lundi 22 Février à 08:52

    Coucou Annick,

    Eh bien avec tout ce que je viens de lire ce matin, ton jardin va resplendir et la floraison de printemps sera superbe.

    Bisous, bisous

    4
    Lundi 22 Février à 09:44

    Avec toutes les recettes, tu n'auras que l'embarras du choix pour choisir celle qui te conviendras le mieux! Je te prédis un jardin extraordinaire... Bise

    5
    Lundi 22 Février à 10:39

    Tu n'es jamais en manque d'inspiration, j'aime beaucoup tes poésies, tu vas retrouver des mots, tu sais même les inventer, la preuve "motivore". Bisous et belle semaine

    6
    Lundi 22 Février à 11:21

    une façon originale de traiter ce défi qui je dois avouer m'a  donné de la peine à écrire  

    très bien vu et bien dans le sujet bravo!

    7
    Lundi 22 Février à 11:25
    Josette

    les croqueurs de mots sont des amis qui t'envahissent de recette.. nul doute à te lire que sais sais pailler et semer ton jardin de mots n'est pas en friche il se repose en hiver pour mieux refleurir ce printemps

    merci pour ce beau défi

    8
    Lundi 22 Février à 14:59
    Renée

    ne pleure plus le jardin va être entretenu aujourd'hui....Bravo ABC  Bisous douce semaine

    9
    Lundi 22 Février à 15:15

    Merveilleuse poésie, ABC, un grand bravo pour ton talent d'écrivaine et poète.. Désolée, je n'ai pu m'exprimer : mes mots se sont heurtés au brouillard de mon regard anesthésié, bétadiné et piqué ... Ne restait que la soirée du Dimanche, mais plus le courage ! Bisous

      • Lundi 22 Février à 15:33

        pas de souci, je comprends très bien. La participation n'est jamais obligatoire chacun fait ce qu'il peut... J'ai été très gâtée par tous les textes que j'ai lu, ne t'en fais pas. Bonne semaine !

    10
    Lundi 22 Février à 15:45

    Je pense que le paillage est fait et que tes mots vont à nouveau resplendir pour notre plus grande joie !

    11
    Lundi 22 Février à 17:50

    Bonjour Abécé,

    De précieux conseils pour mater les motivores, et on voit bien qu'ils ne parviendront pas à croquer ton jardin de mots, toujours bien entretenu. 

    Bonne fin de lundi.

    Fabrice

    12
    Lundi 22 Février à 19:19

    ne sois pas triste, les croqueurs n'avaient pas volé tous tes mots, plutôt des diablotins qui n'utilisent plus les mots et les écharpent sans façon.

    En tout cas, avec les croqueurs, de belles recettes pour retrouver de multiples mots.

    Bises 

    13
    Marie de Cabardouche
    Lundi 22 Février à 20:10

    Il doit bien s'en trouver un, parmi nos proverbes paysans, qui dirait que si un jardin a été motivoré, c'est parce qu'il offrait du succulent, du rare, de l'inédit, que ce n'est point du vandalisme mais un bel acte de reconnaissance.
    Les Cabardouche vous remercient, ABC, pour ce défi original.

    14
    Mardi 23 Février à 03:20
    colettedc

    C'est la renaissance de tes mots, Annick ! Bel et bien enfoui, ton chagrin ! Tu es alors comblée ! Super ! Bonne semaine ! Gros becs sucrés !

    15
    Mardi 23 Février à 08:40

    Bonjour Annick,

    Comme pour moi la page blanche, on finit toujours par la remplir de mots ! Alors bravo !

    Amitiés.

    Annie

    16
    Mardi 23 Février à 17:48

    Il est bel et bien  paillé ton jardin,  les vers ont refleuri pour notre plus grand plaisir . Merci beaucoup  pour ce défi tres original 

    Bonne soirée Annick 

    Bises 

    17
    Anne
    Mardi 23 Février à 18:16

    Un poème très émouvant qui évoque le chagrin dans toute sa dimension. 

    18
    Jeudi 25 Février à 10:51

    Ils ne sont pas si loin tes mots, sous nos contrées où il y avait des hivers, ils sont juste en dormance et il suffit d'un ou de tous les "vrais" jardiniers à la mode de Prévert pour les faire renaître. merci pour ce défi beau et original.

    ps je bisse en particulier le com de marie de cabardouche

    19
    Dimanche 28 Février à 06:43

    Si les mots sont récalcitrants à se laisser poser sur nos pages, les tiens en revanche sont d'une grande générosité. Ton inspiration est fidèle au rendez-vous. Bravo pour ce joli poème émouvant

    bises

    20
    Dimanche 28 Février à 15:55

    Tu t'es bien débrouillée abc pour re combler le vide de ton jardin, tu as été aidé aussi par de fameux poètes amis.

    21
    Dimanche 28 Février à 22:35
    DDD59

    De bons mots, de beaux mots , ici et ailleurs pour pérenniser ton jardin de mots.

    Merci pour ce thème qui m'a permis de lire de bien belles choses chez les Croqueurs de Môts.

    Bisous.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :