• Relais :

    Parfum du jour :

     

    Krist Dimo

     

    L’homme bleu n’est pas givré
    juste stupéfait.

    Son grand-père, rouge,
    aurait affirmé « de mon temps… »
    son père, arc-en-ciel
    aurait souri « cool, restons zen ».

    Lui,
    reste coi,
    bouche bée.

    Son fils serait plutôt vert.

    Autre temps, autre saison

    la roue tourne

    l’homme bleu est d’hiver.


    ABC


  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 13:24

    Le pauvre, piégé à jamais dans son statut d'homme... en souffrance !

    2
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 14:43
    Josette

    je le vois bleu glacier...

     

    Visage bleu glacier

    émergeant de l'océan

    l'homme iceberg

     

    Robot sans âme

    casqué pour vaincre sans crainte

    il s 'avance

     

    l’œil étonné

    il scrute l'horizon vide

    Bouche bée

     

    mais j'ai complétement oublié de participer !

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 19:18

        Il n'est jamais trop tard pour le faire, je peux rajouter des textes. yes

    3
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 15:16
    Renée

    Pauvre homme figé! Bises

    4
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 15:31

    L'homme bleu verra arriver le printemps et il sera rassuré. Bises alpines pluvieuses.

    5
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 16:44

    Une famille haute en couleurs... pour cet homme bleu.

    Bravo pour les mots qu'il t'a inspirés

     

    6
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 17:07

    ainsi ABC tu vois les saisons en hommes debout avançant vers leur destin

    l'homme bleu encore une fois traversera l'hiver pour saluer le suivant et lui passer le témoin

    course du temps, course relais: pas de gagnant juste le devoir de participer pour faire plaisir au précédent et pour saluer le suivant.

    7
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 17:25

    Les 4 saisons y sont passés Annick, bravo !

    Bises et bon vendredi

    8
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 19:13

    Silence de la pierre

    Mutisme d'un espoir sacrifié

    L'homme bleu reste figé pour l'éternité

    sur son chemin de désespérance

      • Vendredi 21 Décembre 2018 à 19:17

        Un beau poème, Balaline. 

    9
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 19:17

    La roue de la destinée, le retour à la case départ après les moissons.  Joyeux Noël Annick.

     

    10
    Vendredi 21 Décembre 2018 à 20:14

    Que dire de plus 

    La pierre ne répondra pas 

    Bonne soirée 

    11
    Samedi 22 Décembre 2018 à 03:19
    colettedc

    Bravo Annick ! C'est vraiment super ! Bon week-end ! Amitiés♥

    12
    Samedi 22 Décembre 2018 à 17:49

    figé, pétrifié, l'homme de glace garde ici un étonnement prêt à la bienveillance ... 

    13
    Dimanche 23 Décembre 2018 à 11:06

    Magnifique participation.

    J'aime énormément.

    Bises et douce fin d'année ABC.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :