• Naufrage :

    Lettre au Père Noël :

    Jeanne Fadosi pour une journée particulière en poésie 

    Ils étaient deux, bornés, ne voulaient pas travailler et, bien qu’inexpérimentés, avaient décidé de naviguer…..
    Il ne faisait pas chaud, capricieuse était la météo, la mer grondait en rouleaux….
    Nous étions trois, n’avions pas vraiment le choix, en Corvette étions sortis, sans joie !
    Les vagues jouaient leur adagio, sautant en rodéo, petits bouchons les rares bateaux dansaient sur les flots…..
    Leur dériveur a vite chaviré, dans l’eau, ils sont tombés, à la coque étaient cramponnés, complètement paniqués …..
    Quand nous sommes passés, nous nous sommes regardés, difficile de les abandonner, épuisés, prêts à sombrer…..
    Entreprise audacieuse, manœuvres périlleuses, Gymnastique dangereuse……
    Inutile de crier, rien ne sert de s’affoler, gestes à effectuer, ne rien manifester, regarder, écouter et barrer…
    Trempés, apeurés, désespérés, deux jeunes hommes redevenus bébés, enfin sauvés, se mettaient à pleurer…   
    L’un d’eux n’avait jamais navigué. Et l’autre, ne savait pas nager !
    Cette histoire est véridique, j’essaie de la rendre poétique, elle aurait pu être fatidique…….

    ABC

    (J'avais 17 ans et cette journée je ne l'oublierai jamais)


  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Octobre à 06:36

    Un sacré sauvetage Annick dans des condition apocaliptiques ! Je comprends que tu t'en souviennes encore.

    Bises et bon jeudi

    2
    Jeudi 7 Octobre à 06:45

    Mieux vaut s'anstenir de prendre la mer en bateau quand on est novice pour la chose, rude leçon de vie ,-)

    3
    Jeudi 7 Octobre à 07:42

    Allez naviguer... quand on ne sait pas nager, c'est quand même bien compliqué, à gérer. Ce devait être une expérience humaine! Bises alpines.

    4
    Jeudi 7 Octobre à 08:17

    Je veux bien te croire que tu ne vas jamais oublier 

    Bonne journée à toi

    Bisous 

    J'ai participé sur ma page du jour 

    5
    Jeudi 7 Octobre à 08:24

    quelle aventure et quelle angoisse, de quoi donner des cauchemars à vie. bises et bonne journée

    6
    Jeudi 7 Octobre à 08:28

    Les imprudents! Malgré le drame évité, je souris de ta façon de le mettre en mots... Bravo!

    7
    Jeudi 7 Octobre à 09:06

    très angoissant, mais une fin heureuse... belle mise en mots

    8
    Jeudi 7 Octobre à 11:31

    Très poétiquement racontée, mais quand on ne sait pas nager, il vaut mieux rester sur terre.

    9
    Jeudi 7 Octobre à 11:46

    Quand on est jeune, on est souvent imprudents. Comment ne pas être marqué par ce souvenir. Bises

    10
    Jeudi 7 Octobre à 11:55
    Josette

    ça  une telle aventure ne s'oublie pas ! bravo pour le sauvetage des 2 insensés

    11
    Jeudi 7 Octobre à 15:07

    Ah oui une journée qui ne s'oublie pas, bravo pour ce sauvetage . La mer peut se montrer tres hostile et la navigation ne pas être une partie de plaisir . 

    Bonne journée 

    Bises 

    12
    Jeudi 7 Octobre à 15:34
    Renée

    Un événement tragique qui ne peut s'oublier mais qui heureusement fini bien ......Bisous Renée de http://envie2.be/

    13
    Jeudi 7 Octobre à 16:46
    colettedc

    Quel souvenir impossible à oublier, en effet, Annick. Un souvenir qui donne des frissons, ouf !!!

    Vous avez réussi : SUPER !

    Bonne poursuite de ce jeudi,

    Amitiés

    14
    Jeudi 7 Octobre à 17:01

    Joli sauvetage, mots bien choisis pour raconter cette histoire de ta vie !!! bises Dom

    15
    Samedi 9 Octobre à 06:54

    Et ben dis donc! Quel souvenir! Il est certain que ça marque!

    Bises

    16
    Lundi 11 Octobre à 18:19

    Cela aurait pu se terminer très mal y compris pour les sauveteurs que vous étiez si j'ai bien compris ! et tu le racontes si bien, une journée qu'on ne peut pas oublier en effet.

    17
    Mardi 12 Octobre à 09:25

    Surprenante histoire, tellement bien narrée.... J'aime aussi le chat à la fenêtre, naturellement, la posture est bien comprise par la narratrice il a l'air aimé celui-ci aussi. Le brocoli va faire des heureux  et nourrir plusieurs affamés. Amicalement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :