• Le passant (défi 173) :

    Le passant :

     

    À la barre Josette

    qui nous veut assis(e) sur un banc

    à regarder ce qui se passe

     

    Le passant :

    Assise sur un banc
    Je regarde
    Passer le passant

    Pas à pas
    À petit pas
    Pas de loup
    Passe le passant
    À grands pas
    Sans faux pas
    Pas de géant
    Repasse le passant
    Passe et repasse
    Passant passé
    En passant
    Au pas
    Un bon pas
    Pas léger
    Chacun à son pas

    Le passant passe
    Sans me voir
    Moi qui reste là !

    ABC

     

    Adaptation d'une comptine écrite en 2007 et publiée dans "Jardin des mots"

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Novembre 2016 à 07:36

    Monotone mais quand on n'a rien de mieux à faire, cela occupe  de regarder les passants passer avec toutes sortes de pas!

    2
    Lundi 7 Novembre 2016 à 08:06

    Il ne te voit pas certes, mais toi tu sais l'observer et le décrire à merveille ! Belle journée à toi. Bises. Joëlle

    3
    Lundi 7 Novembre 2016 à 08:07

    c'est le lot de ceux qui passent leur vie à attendre derrière une fenêtre, ton poème dit bien cette monotonie des jours

    bises et bonne journée

    4
    Lundi 7 Novembre 2016 à 08:21

    Les pauvres statues ma foi... regarder passer voilà leur sort !!! ;-)

    5
    Lundi 7 Novembre 2016 à 08:31

    bonjour a tous une nouvelle semaine commence avec le froid qui installe..quand j habité Amiens j aimer bien assise dans un petit parc a jeux denfants regarder les passants et les enfants s amuser

    6
    Lundi 7 Novembre 2016 à 08:54

    Curieusement, en voyant cette image au fil des blogs visités, je pensais au poème de Prévert où c'est le désespoir qui est assis sur un banc et qui appelle le passant.

    J'aime bien ton poème, ABC.

    "Vous qui passez sans me voir", c'est aussi une chanson que j'aime. Nous sommes souvent des passants, trop pressés, qui allons à grands pas sans vraiment regarder et sans vraiment savoir ce qui nous attend.

    Passe une douce journée.

    7
    Lundi 7 Novembre 2016 à 09:47

    le commentaire de Quichottine m'a donné envie d'écouter Jean Sablon. Je suis surprise que cette chanson soit si ancienne (1936)

    J'ai davantage en tête quand il était accompagné par Django Reinhart

    Ta comptine est charmante est va si bien au défi de Josette. 

    8
    Lundi 7 Novembre 2016 à 10:25
    Josette

    bien saisi Annick le passant passe indifférent et Andersen attend toujours sa belle andalouse ! 

    9
    Lundi 7 Novembre 2016 à 11:12

    Et bien c'est lui qui reste là statufié.... J'ai beaucoup aimé ton poème notamment son rythme ce qui est très bien d'animer ainsi ce dandy statufié. Bonne semaine.

    10
    Lundi 7 Novembre 2016 à 11:56
    marie chevalier

    eh eh!! on peut dire que tu les as comptés les  pas du passant  bravo bien dans le thème  yesbises

    11
    Lundi 7 Novembre 2016 à 13:26

    Il y aura toujours l'eau le vent la lumière
    Rien ne passe après tout si ce n'est le passant

    Aragon

    ****

    Ton poème décrit bien ce passant qui passe et repasse, le nez sur ses souliers

    12
    Lundi 7 Novembre 2016 à 14:10

    Un passant 

    peut-être sans passé

    vient de me dépasser

    pas d'arrêt à mon banc

    nous aurions pu passer

    un bout de temps à bavarder

    13
    Lundi 7 Novembre 2016 à 19:02

    J'aime beaucoup , les allitérations et le rythme traduisent bien ce que peut ressentir cet homme statufié .

    Bonne soirée 

    Bisous 

    14
    Lundi 7 Novembre 2016 à 19:29

    Un défi qui passe bien

    Bises Annick

    Béa kimcat

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    15
    Mardi 8 Novembre 2016 à 01:40

    Pas à pas

    Le passant

    Pas pressé

    Comme passe-temps

    En passant

    A pressé

    Une passe-crassane

    .

    Un poème qui fait naître le sourire. j'aime

    Merci Annick

    Bises

     

     

     

    16
    Mardi 8 Novembre 2016 à 18:36


    Figé sur son banc,
    Il attend dans l'absence.
    La vie n'est-elle pas faite
    D'attente et d'absence?
    Mais les passants qui passent
    S'en fichent de cette attente
    Du temps qui passe et puis s'en va...
    alors, ils passent repassent
    Et lui reste là
    Figé sur son banc!

    17
    Mardi 8 Novembre 2016 à 22:29

    Une bien jolie comptine que j'ai lue et relue à voix haute ! Bravo ! difficile exercice de style... et bien réussi.

    Merci et bisous

    18
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:15

    Pas facile de rester dans les pas du passant... Oui, asseyons-nous, mais pas sans le regarder passer...

    19
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 16:53

    c'est mimi comme tout ; je la chanterai bien à voix haute. Bises

    20
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 23:15

    Je ne faisais que passer et j'ai passé du bon temps yes

    Merci pour ton partage, je repasserai smile

    Bisous.

    Domi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :