• Rencontre avec une fée :

    « Racontez votre rencontre avec une fée »

     

    Elle n’était ni cara, ni bosse,

    Ni Mélusine, ni Morgane,

    Point marraine, ni bonne,

    Elle était elle, tout en ailes,

    Sans hier, sans demain,

    Hors champs comme hors temps,

    Sur la balançoire de la vie,

    Berçant tout ce qu’elle frôlait,

    Ici, ailleurs, plus loin,

    Venant, disparaissant,

    Comme portée par le vent,

    Je l’ai vu sans la voir,

    Juste un souffle caressant,

    Un murmure rafraîchissant,

    L’espace d’un instant,

    Que tout suspend

    Un je ne sais quoi

    Qui change tout,

    Une souriante pensée,

    Parfumant l’air du jour,

    Elle n’était ni cara, ni bosse,

    Ni Mélusine, ni Morgane,

    Point marraine, ni bonne,

    Elle était elle, tout en ailes.

    ……..

    Et maintenant pensez-vous,

    Où est-elle ?

    Que fait-elle ?

    …….

    Elle vient juste de passer

    Au bout de votre nez

    Je l’ai reconnue,

    C’était bien elle, tout en ailes

    Cette petite,

    Toute petite féerie !

     

    ABC 

     

    Normalement, ils l'avaient annoncée, une fée aussi chez :

    Colette

    Jill Bill

    Lady Marianne

    Aurélia

     

    (pendant tout ce week-end, mes fées m'accaparent

    vous le vérifierez

    en revenant demain et après-demain

    Merci donc aux autres participants de se manifester en commentaire

    J'irais tous vous lire dés que possible)

    wink2

     


    16 commentaires
  • Nid des mots :

    Thème du mois de mai

    à publier, sur votre blog, le samedi 23 mai

    "Racontez votre rencontre avec une fée"

     

    ABC

    (merci de me prévenir en commentaire si vous participez)

     

    Ma semaine blog sera en pointillés,

    merci d'avance, de votre compréhension

    smile

     


    20 commentaires
  • Comme un puits sans fond,

    Comme un cyclone sans voix,

    Comme une bise sans baiser,

    Comme une rosée sans eau,

    Comme une attente sans but,

    Comme un vertige sans précipice,

    Comme un troupeau de moutons que je compte et recompte,

    Comme un disque rayé patinant dans la choucroute,

    Comme un somnambule dormant debout les yeux grand ouverts,

    Le cauchemar de l’insomnie, et sa porte de sortie sur le labyrinthe d’une galaxie étoilée,

    un soupir et une envie : dormir, oui dormir, comme un bébé…

     

    Insomnie :

     

    ABC

     

    Merci à Lenaïg pour sa quinzaine à la barre des croqueurs de mots

     

     

     


    18 commentaires
  •  

    Pierre (3) :

    Dur, comme pierre :

     

    La tête se baisse, le front se plisse, les yeux noircissent, un mur de pierres se bâtit solide et fier…

    Lentement, je tourne les pages du livre d’images. J’attends…

    Le ciel s’obscurcit, la tension monte.

    J’attends.

    L’instant est grave, tout est figé, bloqué, verrouillé.

    J’attends…

    Je commence à lire :

    Trois lapins

    De bon matin

    Sur le chemin

    Juste un bruit

    Ils sont partis

     

    Je lis :

    Deux lapins

    L’après-midi

    Dans la prairie

    Jase la pie

    Ils s’enfuient

     

    La tête se relève, le front se détend, le regard s’éclaircit, un léger sourire pointe au creux de la bouche, une à une les pierres du mur s’effritent…

     

    Voyant, sans regarder, je lis :

    Un lapin

    Tout chagrin

    Sans copain

    Quand vient le soir

    Broie du noir

     

    Une tornade affectueuse se jette à mon cou.

    Je finis ma lecture :

    Plus de lapin

    Dans la nuit

    Endormi

    Mon rêve trotte

    Et grignote

    Dame carotte !

     

    Je tourne la page et ensemble, nous comptons les lapins.

     

    Dehors, l’orage éclate, au loin…

    ABC

     

    Merci à ceux qui ont participé de le mentionner en commentaire

    je reviens bientôt pour vous lire

    (texte publié en absence)


    16 commentaires
  •  

    Pierre (2) :

    Sur la pierre :

     

    Une fraîcheur comme une frêle cascade qui se déverse sur ma joue, coule sur ma main, glisse sur le chemin, chemin d'une joie simple et forte, le rire de la lumière, le sourire d'une voix, la caresse de la bise...

    Non ne parle pas, écoute, le murmure du vent, la chute de la feuille, le cri de la chouette dans la nuit.

    Ne parle pas, écoute, la nature est bavarde. La peur, les pleurs, la vie, la joie, …, tout est dit comme inscrit sur la pierre qui roule sous tes pas…

     

    ABC

     

    (texte publié en absence)

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique