• Vendredi 13 :



    « Vendredi 13 »


    Entre jeudi 12 et samedi 14,
    Vendredi 13 assume sa place
    Bonheur, malheur, audace
    Tout se confond, tout passe
    Non sans laisser de traces

    Quand jeudi sourit
    Et que samedi pleure
    Vendredi s’ennuage 

    Jeu de l’amour et du hasard
    Les jours encaissent le bazar
    Que sans scrupule et sans fard
    Le vent sème dans le brouillard

    Si jeudi s’annonce douze
    Samedi s’impose quatorze
    Vendredi endosse treize

    Quoiqu’il arrive
    Quoi que l’on fasse
    Aucun jour ne perd la face
    Tout autre interprétation
    N’est que superstition

    ABC

     

    Autres participations :

    Jill Bill

    Colette

    Martine 85

    Jacou33

    Martine du jdv

    Jeanne Fadosi

     

    Prochain thème à publier le samedi 13 février sur vos blogs :

    "Pendant les soldes, je suis rentrée à la maison après avoir acheté des chaussures.

    Oh surprise, dans la boite, il y avait deux pieds gauches !"

    Racontez

     


    22 commentaires
  • Le veillard et l'âne

     

    Réécrire la fable de LA FONTAINE « Le vieillard et l'âne »

    avec la contrainte du lipogramme, c'est-à-dire en supprimant la lettre « e »


    Papi sur bourricot :

    Un papi montant bourricot, vit sur son parcours
    Un champ au bon odorat thym, jasmin, romarin
    Il y lâcha son ami grison ravi
    Au travers du bon picotin
    S’y vautrant, grattant, frottant,
    Gambadant, chantant, broutant,
    Mastiquant, astiquant tout son saoul.
    Soudain, un vilain arriva là aussi :
    - Fuyons, dit alors papi.
    - Pourquoi ? Cria son paillard.
    Sur mon dos du surplus vois-tu ?
    - Non pas, ajouta papi voulant partir loin d’ici.
    - Voyons, l’apostropha l’animal à toi ou à lui, kifkif bourricot !!!
    Fuir, pas fuir, fuyard autant pour vous, moi non, sans façon :
    Nos maux d’animaux, sont avant tout nos patrons :
    Voici mon opinion dans mon patois d’ânon.

    ABC

    Autres participations :

    Colette

    Jill Bill

    Martine85

    Martine duJdV

     

    Thème pour janvier, à publier chez vous le samedi 16 janvier :

    "Vendredi 13"

     


    18 commentaires
  • Tour de Babel :

     « Les mots murés dans le silence attendent qu’on leur donne la parole » Dominique Novat

     

    Tour de Babel :

    Quand la tour s’écroula, les mots s’enfuir aux quatre coins du monde. Plaines, collines, montagnes et vallées, soleil, pluie, bourrasques, tempêtes et canicules ont forgé leur caractère, l’alphabet s’en est accommodé pour mieux emplir les dictionnaires. De la confrontation des uns et des autres naquirent langues et dialectes, l’homme a dû s’y soumettre. Certains sont voyageurs polyglottes d’autres préfèrent rester sédentaires… Les mots en s’échappant de leur mur de silence ont enrichi notre vocabulaire.

     

    Tags :

    Quand les murs parlent
    Que les yeux entendent
    Le courant passe
    Au de-là des mots

    ABC

    De nouvelles participations se sont rajoutées pendant le week-end,

    liens sur l'article de samedi,

    n'hésitez pas à aller les lire

    P.S. ceux qui voudraient les coordonnées de Dominique Novat, peuvent me les demander par courriel

     

     

     

    Merci pour vos visites et vos participations,

    pour ceux et celles qui le souhaitent voici le prochain sujet

    à publier, sur vos blogs, le samedi 12 décembre :


    Réécrire la fable de LA FONTAINE « Le vieillard et l'âne »

    avec la contrainte du lipogramme, c'est-à-dire en supprimant la lettre « e »

                    Le Vieillard et l'Ane

        Un Vieillard sur son Ane aperçut en passant
        Un Pré plein d'herbe et fleurissant.
    Il y lâche sa bête, et le Grison se rue
        Au travers de l'herbe menue,
        Se vautrant, grattant, et frottant,
        Gambadant, chantant et broutant,
        Et faisant mainte place nette.
        L'ennemi vient sur l'entrefaite :
        Fuyons, dit alors le Vieillard.
        ⁃    - Pourquoi ? répondit le paillard.
    Me fera-t-on porter double bât, double charge ?
        ⁃    - Non pas, dit le Vieillard, qui prit d'abord le large.
        ⁃    - Et que m'importe donc dit l'Ane, à qui je sois ?
        ⁃      Sauvez-vous, et me laissez paître :
        ⁃      Notre ennemi, c'est notre Maître :
        ⁃      Je vous le dis en bon François.
        ⁃   
        ⁃   

    (pas de panique, que du jeu yes)

     

    ABC

     


    15 commentaires
  • Symphonie des mots :

     

    Thème :

    « Les mots murés dans le silence attendent qu’on leur donne la parole" Dominique Novat

    Dominique Novat vient de publier un recueil de poèmes :

    "Des mots pour des maux"

     

    Symphonie des mots :

    Franchissant le mur du son,
    La parole a libéré les mots
    Du carcan de leur silence :

    Maudits, mots dits,
    Moqueries, mots cris,
    Motifs, mots décoiffant,
    Mauviettes, mauvais jeux de mots,
    Mollets, course folle, de laids mots
    Motus, mots muselés
    Morues, mots discussion de trottoir
    Mobiles, mots soucieux,
    Mochards, mots boulets,
    Modèle, sans lui, mot solitaire,
    Moquettes, mots mendiants,
    Molènes, mots rancuniers,
    Mollards, gros mots,
    Molette, second service,
    Motards, mots à la bourre,
    Moraine, mot couronné,

    Curieuse cacophonie, de mots-valises en concerto, 
    Sous la charpente de notre monde
    La boiserie*

    * La Boise rit, la Boise est une rivière de 121km dans l'Idaho au nord-ouest des États-Unis



    ABC

    Autres participations :

    Jill Bill

    Jacou33

    Colette

    Martine 85

    Jamadrou

    Fadosi

    Simcet

     

    Suite, avec deux autres textes, et nouveau sujet pour décembre, lundi

     


    22 commentaires
  • Le vent :

    Thème : Le vent, votre texte devra comprendre une allitération, un épitrochasme et un oxymore.

    Ma participation :

     

    Rêve de photographe

    Dés son réveil, le vent, vol-au-vent, se levant, s’envole. Il souffle, s’essouffle, tourbillonne, s’arrête, repart, caresse brutalement une feuille de chêne, la soulève, la détache, l’entraîne, la pose, l’abandonne, revient lui offrir sa bise du soir avant de s’endormir, sous la lune blanche, d’une lumineuse nuit étoilée.
    Demain, peut-être, ne reprendra-t-il pas sa course à l’aube d’un jour nouveau ? Lui-même n’en sait rien. Ami, ennemi, il ne choisit ni ses tendres caprices, ni ses colères soudaines.
    Le marin l’aime et le redoute. Moi, j’attends la folie ébouriffée de son passage dans la chevelure des blés pour, d’un clic, arrêt sur image, le retenir prisonnier, lui, l’éternel voyageur que personne ne peut apprivoiser.

    ABC

     

    Autres participations :

    Jill Bill

    Jacou33

    Colette

    Martine

    Jamadrou

    Cricket

     

    Le prochain thème est à publier le samedi 21 novembre :

    "Les mots murés dans le silence attendent qu'on leur donne la parole" Dominique Novat


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique