• Illusion picturale :

    Pour le thème de mai de la Petite Fabrique d'Écriture

     

    Illusion picturale :

     

    En bas le bruit de la vie, en musique incessante, piano, violon, violon, piano, un rythme soutenu ininterrompu, je monte marche après marche, je monte portant le fardeau des jours dans la valise de ma vie, je monte, une marche, une autre, encore une, encore une autre, je monte…
    En haut, mon mirage, ma chimère, mon songe, mon utopie, sous un ciel bleu parsemé de nuages blancs, je monte portant l’espoir d’atteindre mon objectif, la valise est plus légère, ma vie s’ensoleille, je monte marche après marche, le sommet est si proche, le but est si loin, je monte…
    Comme dans un cauchemar d’enfant, comme dans un rêve éprouvant, plus je monte, moins je progresse, en bas j’entends encore la musique du temps qui galope, en haut je vois toujours l’illusion de mon imaginaire, je piétine, marche après marche, je reste sur place au milieu de l’escalier de mon parcours, depuis des jours, des mois, des années, je monte, sans avancer…

    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Mai à 07:16

    Et comme dit un adage, dans la vie on ne fait pas ce qu'on veut mais ce qu'on peut.... wink2

    2
    Lundi 8 Mai à 07:17

    Un très beau texte pour commenter cette illustration Annick.. le tout est de ne famais perdre de vue que le verre est toujours à moitié plein !

    Bises et bon début de semaine

    3
    Lundi 8 Mai à 07:47

    Bonjour Annick. J'aime beaucoup ce texte parce qu'il me renvoie, comme il doit renvoyer pas mal d'entre nous, à notre propre réflexion. Avançons-nous ou bien croyons-nous simplement avancer? l'illusion que rien ne bouge nous la partageons tous plus ou moins... jusqu'à ce que la sagesse nous pousse à ne plus nous questionner mais à nous laisser aller dans une douce quiétude...

    4
    Lundi 8 Mai à 08:24

    un très beau texte pour accompagner cette image, moi j'aurais le vertige à grimper autant de marches, ça m'est arrivé lorsqu'il m'a fallu franchir l'escalier qui grimpe pour franchir la falaise après le pont Valentré à Cahors, c'est sans doute pour cela que dans mes rêves je descends toujours les escaliers.

    Je viens de m'apercevoir que tous les articles eklablog m'arrivent en spam, il faut que je sois vigilante

    Bises et bonne journée après ce grand ouf de soulagement

    5
    Lundi 8 Mai à 08:28

    Aller plus haut

    6
    Lundi 8 Mai à 08:53

    Il y a des escaliers que je ne me risquerais pas de prendre, à Liège il y a la montagne de Bueren.

    La montagne de Bueren est un escalier de 374 marches (avec une pente de 30 %) de la ville de Liège reliant le quartier Féronstrée et Hors-Château au Péri et à la citadelle traversant les Coteaux. ( Wikipédia )

    Superbe cette fresque murale en trompe l'œil! bonne journée

    7
    Lundi 8 Mai à 09:22

    Bonjour Annick,

    C'est à Angoulême que j'ai vu de nombreuses maisons en trompe l’œil.

    Celle-ci t'a inspirée sur un thème qui m'est cher.

    Merci et bravo !

    Amitiés.

    Annie

    8
    Lundi 8 Mai à 10:19

    J'ai presque l'impression que tu parles d'un rêve ! Il aurait une haute valeur symbolique ! Belle journée à toi. Bises. Joëlle

    9
    Lundi 8 Mai à 14:54

    Il est magnifiquement réalisé ce trompe l'oeil en perspective.
    Merci pour le partage.
    Bonne fin de journée

    10
    Mardi 9 Mai à 03:59
    colettedc

    Comme c'est bien rendu, Annick ! Bon matin de ce mardi ! Amitiés♥

    11
    Mardi 9 Mai à 05:23

    Magnifique fresque et j'aime ce texte aux accents oniriques.

    Rêve ou cauchemar, faut voir.

    Aller toujours plus haut, jusqu'au bout de ses rêves ? Soit mais veiller à ne pas entrainer du monde dans sa chute. Et c'est là que commencent les peurs.

    Belle journée.

    12
    Mardi 9 Mai à 11:46

    Merci infiniment pour cette page, ABC.

    Bisous et douce journée.

    13
    Jeudi 11 Mai à 11:13

    Ravie de voir ce que cette magnifique fresque t'as inspiré, un texte bien mené une fois de plus !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :