• En brin d'herbe :

    Parfum du jour :

     

    Les herbes poussent au rythme des saisons
    l'été les ralentit
    la poésie s'exalte des parfums du jour
    le bien-être s’accommode des circonstances

    Paris est loin, Paris est proche
    apprivoisée par un nid de verdure
    Paris m'est devenu un îlot de passage

    Inspiration, expiration, respiration
    tous sens ouverts sur la vie
    m'abreuvant petit à petit
    des dons de la nature
    enrichissant les cadeaux culturels
    que Paris a pu m'offrir

    Modeste brin d'herbier
    je goûte au fil des semaines
    au plaisir du partage poétique
    quand et comme il se présente

    ABC

    (réponse ou écho, une simple réflexion)

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Juillet à 05:55

    Bonjour très beau poème bonne journée

    2
    Mercredi 4 Juillet à 06:10

    oui à chaque saison 

    Sa végétation 

    L'ambiance diffère 

    C'est pour notre plaisir 

    Aussi 

    Rose63 Bonne journée

     

    3
    Mercredi 4 Juillet à 06:45

    Paris sera toujours Paris, en toute saison....

    4
    Mercredi 4 Juillet à 07:37

    lu là-bas

    il y aura encore des pages à écrire dans l'Herbier poésies... 

    5
    Mercredi 4 Juillet à 08:00

    Ce sont de beaux partages, j'aime beaucoup.

    Bises et douce journée ABC.

    6
    Mercredi 4 Juillet à 08:45

    DE beaux brins d'herbe! J'aimais beaucoup aller à Paris autrefois, je trouve aujourdh'ui que la ville est défigurée...

    7
    Mercredi 4 Juillet à 08:56

    texte à lire en mâchonnant un brin d'herbe

    8
    Mercredi 4 Juillet à 09:33
    Josette

    les herbes de la ville savent encore trouver de l'inspiration chez toi...

    9
    Mercredi 4 Juillet à 09:41

    J'aime beaucoup Annick, excepté les liserons qui redémarrent dans mes parterres depuis les orages ! 

    Bises et bon mercredi

     

    10
    Mercredi 4 Juillet à 12:01

    Des partages de mots toujours enrichissants!

    11
    Mercredi 4 Juillet à 16:48

    Ce poème me parle, moi qui reviens de Paris justement, où j'ai découvert les Arènes toutes vertes!

    12
    Mercredi 4 Juillet à 21:16
    colettedc

    Tout à fait magnifique, Annick ! Bonne soirée ! Amitiés♥

    13
    Dimanche 8 Juillet à 12:58

    Je suis comme Zaza les liserons je les aimerais s'ils ne chassaient pas les autres brins d'herbe. C'est dommage car leur fleurs en trompettes peuvent être bien jolies.

    Oui l'été et la chaleur dorent les herbes qui se prennent à des envies de siestes; Mais j'aime les partages de l'Herbier et j'aime beaucoup ton poème qui le met bien en mots et en poésie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :