• Emberlucoter, défi 225 :

    Lettre au Père Noël :

     

    Jill Bill à la barre prépare Hallowween

    avec un tableau tellement moche que vous irez le voir ailleurs yes wink2

     

    Au marché aux puces

    - Tu en fais une tête p’tit gars, d’habitude tu es plus joyeux derrière ton stand…
    Le petit gars, apprentis camelot, d’une voix lugubre avec des sanglots dans la voix :
    - C’est trop dur, je n’y arriverais jamais…
    - Raconte, que t’arrive-t-il aujourd’hui, est-ce si triste que cela ?
    Les yeux baissés et l’air de plus en plus sombre :
    - Pire c’est catastrophique. Je vais rester là toute la journée sans faire un sous et mon patron sera furieux…
    - Explique donc, qu’y a-t-il de si grave ?
    Comme s’il allait éclater en sanglots :
    - Je dois vendre une horreur à un prix exorbitant, juste parce que demain c’est Halloween et…
    Les larmes lui montent aux yeux, sa voix se brise.
    - Et ???
    - Et je ne sais pas vendre un tableau que je n’aime pas et devant lequel je tremble de trouille, pardon, sanglot, de peur. Le plus terrible c’est que le boss s’est fait rouler dans la farine et qu’il en a un gros stock. Si je n’en vends pas au moins dix, il m’a promis de ne plus me garder en apprentissage un jour de plus… Je…
    Il regarde son interlocuteur avec un regard affolé à faire craquer le plus dur des durs…
    - Allons ce n’est pas si grave, montre-moi, ta dite horreur.
    - Oh non Monsieur, vous allez fuir comme les autres clients avant vous, je, je…
    Nouveaux sanglots.
    - Même si tu ne me le montres pas je t’en achète, je cherche vraiment un tableau à faire trembler mes adolescents qui n’ont soi-disant peur de rien. Allez combien pour les épouvanter ?
    - Vous n’allez jamais vouloir, le boss en veut trop…
    - Combien, te dis-je ?
    - Et bien, un hoquet, pas moins de vingt euros m’a-t-il dit, si non…
    - Allez c’est bon , les voilà tes vingts euros, et sèche tes larmes, tu vas sûrement en vendre d’autres d’ici ce soir… Halloween, c’est Halloween, plus c’est moche et mieux c’est.

    Le client s’en va le p’tit gars appelle son meilleur pote avec son smartphone :
    - Eh Gus, tu ne sais pas, ça marche !!! J’en ai vendu vingt cinq depuis ce matin, plus que cinq et c’est dans la poche, avec un bénéf de cinq euros pour chaque.
    - Trop fort mec, tu les as tous bien emberlucotés ! Y a pas à dire tu es le meilleur !!!
     

    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Octobre 2019 à 06:06

    Bonjour ABC... dans la vie faut être bon comédien, surtout dans le commerce et les larmes ça paie toujours, la preuve... 25, je n'en demandais pas tant, tant mieux alors et vive Halloween... Merci aussi, bises, JB

    2
    Lundi 14 Octobre 2019 à 06:27
    By Marie

    Joli petit roman

    3
    Lundi 14 Octobre 2019 à 07:42

    Une belle démonstration de roublardise...

    4
    Lundi 14 Octobre 2019 à 09:05

    Ce tableau donne du fil à retordre 

    Bonne journée 

    Bises du lundi 

    5
    Lundi 14 Octobre 2019 à 09:40

    Mais c'est qu'il est futé le p'tit gars avec son air de ne pas y toucher. Bravo Annick.

    Bises et bon début de semaine

    6
    Lundi 14 Octobre 2019 à 09:57
    Josette

    à qui faire confiance après ça ! avec tout un stock de l'horreur à vendre la fin justifierait donc les moyens...

    beau défi Annick

    7
    Marie de Cabardouche
    Lundi 14 Octobre 2019 à 10:27

    Très futé le petit arsouille ! Bravo ABC pour cette idée originale.

    Bonne semaine de la part des Cabardouche.

    8
    Lundi 14 Octobre 2019 à 10:58

    Celui-là c'est un bon comédien et cela a marché!

    9
    Lundi 14 Octobre 2019 à 11:11
    marie chevalier

    oh!  c'est pas beau d'emberlucoter les gens ainsi mais en fait s'ils  l'achètent  pourquoi se  priver  lol bises 

    10
    Lundi 14 Octobre 2019 à 12:02
    Apitoyer les gens a marché pour vendre cette horreur. C'est une bonne morale pour cette histoire que j'ai bien aimée. Mieux vaut apitoyer les gens que chercher faussement à les séduire
    11
    Martine
    Lundi 14 Octobre 2019 à 20:28

    Pas mal du tout ton histoire! bravo! Ce jeune homme a son avenir tout tracé: devenir comédien!

    Bisous qui s'marrent

    12
    Lundi 14 Octobre 2019 à 21:06
    colettedc

    Oh ! Il promet, ce jeune !!! Bravo à lui mais surtout bravo à toi Annick : c'est super !!! 

    Bonne soirée,

    Amitiés♥

    13
    Lundi 14 Octobre 2019 à 21:36
    erato:

    Oh oui ! il faut avoir de l'astuce pour vendre des objets affreux et inutiles , les bonimenteurs le savent bien!!!! Bravo , ton texte !

    Je connais emberlificoter mais pas emberlucoter  sarcastic  yes

    Douce soirée, bises Annick

    14
    Mardi 15 Octobre 2019 à 14:14

    Je sentais venir l'arnaque ! Très bon comédien le gamin  .. bravo pour cette histoire. Bise

    15
    Mardi 15 Octobre 2019 à 18:57

    Ah comme Fanfan ! Bravo au gamin ! Et voilà comment on emberlucote les gens avec force larmoiements.... Comme quoi il existe encore bcp de personnes généreuses dans ce monde où la compétition est de rigueur....

    Merci ABC, j'ai bien aimé !

    Bises

    16
    Mardi 15 Octobre 2019 à 20:55

    Bonsoir ABC. J'ai apprécié la débrouillardise de ce gamin pour écouler son stock de toiles invendables. Bravo et bonne soirée

    17
    Mercredi 16 Octobre 2019 à 10:22

    Ah ça, il a de l'avenir dans la vente celui-là ... sourires ... et ça marche bien souvent comme ça en effet ! 

    18
    maposie
    Jeudi 17 Octobre 2019 à 08:04

    Bonjour, débrouillard mais c'est pas bien moral.

    19
    Lundi 21 Octobre 2019 à 09:41

    Super ! Il a de l'avenir dans la vente  ou le cinéma le jeunot , une façon d'emberlucoter  exceptionnelle .

    Bravo pour cette histoire .

    Bonne journée 

    Bises  

    20
    Lundi 28 Octobre 2019 à 10:31

    Je rigole... voilà un vendeur qui ira loin !

    Bravo à toi pour ce dialogue.

    Bises et douce journée.

    21
    Jeudi 21 Novembre 2019 à 00:25
    DDD59

    C'est excellent, je ne m'attendais pas vraiment à cette chutesarcastic

    Ca me rappelle cette petite blague ...

    Le petit Emmanuel déménage à la campagne et achète un âne

    à un vieux fermier pour 100 euros.

    Le fermier doit livrer l'âne le lendemain, mais justement le lendemain : 

    - Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle : l'âne est mort 

    - Bien alors, rendez-moi mon argent. 

    - Je ne peux pas faire ça. J'ai déjà tout dépensé... 
    - OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne. 
    - Qu'est-ce que tu vas faire avec un âne mort? 
    - Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola.. 
    - Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !
    - Certainement que je peux... 

    Je ne dirai à personne qu'il est mort.

    Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment refuser.

    Il amène donc l'âne au petit Emmanuel.

    Un mois plus tard, il revient voir le petit Emmanuel :
    - Qu'est devenu mon âne mort ? 
    - Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu 500 billets à 2 euros :

    ça m'a fait... une recette de 1 000 euros !! 
    - Et personne ne s'est plaint ? 
    - Seulement le gars qui a gagné.

    Mais je lui ai rendu ses 2 euros et il n'a pas fait d'histoire ! wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :