• Cygne et signe, défi 194 :

    Au gré du souffle du vent :

     

    Pour Lénaïg , notre capitaine qui tient la barre cette quinzaine

     

    Les cinq cygnes :


    Nous étions unis comme les doigts d’une main, notre groupe s’appelait, « les cinq cygnes », refusant d’être des coqs tout en nageant de concert dans un univers de poules d'eau.
    Rien ne nous échappait, tout nous souriait, nous étions jeunes, beaux et désinvoltes, certains que notre amitié durerait à vie, « croix de bois, croix de fer, ou nous irions en enfer".
    Les années ont passé, chemins de traverse, parcours divers, oubliant le simple signe réservé au cinq cygnes, les nœuds de l’amitié se sont desserrés, adieu l’enfance, adieu la bande, adieu les promesses d’éternité…
    Aujourd’hui je me demande à quoi tenait notre amitié. Avions-nous réalisé qu’il est inutile « d’avoir un ami, s’il faut lui faire signe pour qu’il regarde, et tout lui dire pour qu’il comprenne ? »… Nous avons laissé filer le temps, sous prétexte de manque de temps et le temps a tout simplement jour après jour gommé notre complicité, comme une lumière qui, lentement, s'éteint...…

    C'est ainsi qu'en cygne solitaire, j'ai abandonné la nage et que je marche parmi une étrange foule qui m'ignore et que j'ignore :

     

    Cygne et signe, défi 194 :

    photo proposée par notre capitaine


    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Novembre à 06:53

    Bonjour Annick. C'est un très beau récit, touchant et si vrai souvent. Nous avons tous perdu en route quelques amis de ces temps où nous croyions encore que l'amitié est éternelle. Mais il en est qui résistent, peu, mais il y  en a. J'ai une amie qui me commente sous le pseudo de Micky et JP, nous nous sommes connues à 15 ans. Nous avons fait une partie de nos études ensemble et ne nous sommes jamais perdues de vue et pourtant nous habitons loin l'une de l'autre, elle à côté de Perpignan et moi à 50 bornes de Grenoble.

    Chaque fois que nous le pouvons nous nous voyons et le fil n'est jamais coupé, on se retrouve exactement comme si nous nous étions quittées la veille. Mais je suis bien consciente que ce n'est pas si fréquent de vivre ça et que, bien souvent, on se retrouve comme ce cygne, à marcher seul sur le bord de la route, sans nos amis pour nous suivre et nous soutenir... j'aime beaucoup ton récit

    2
    Lundi 6 Novembre à 06:54

    ... et la vie sépare ceux qui s'aiment.. bien, parce que cette vie se charge de chacun d'entre nous, nous éparpille à ses 4 vents yes

    3
    Lundi 6 Novembre à 07:13
    Touchant. les amitiés de jeunesse bien souvent malmenées par la vie qui nous fait prendre des chemins différents. En panne de téléphone et de wifi. Je suis sur 4g avec un débit limité en temps et débit. Le technicien orange passe jeudi. Je prolonge ma pause commentaires jusqu'à vendredi. Belle semaine et excusez ce copier coller.
    4
    Lundi 6 Novembre à 09:32

    comme les planètes nous suivons notre axe orbital parfois on se rapproche parfois on s'éloigne

    j'aime ton interprétation de ce défi

    bonne journée ABC

    5
    Lundi 6 Novembre à 10:19

    Un récit très prenant, toujours poétique et légèrement métaphorique, qui nous parle à tous, nos amitiés diverses traversent parfois mal le temps en effet pour diverses raisons. Bravo et merci, Annick, bises.

    6
    Lundi 6 Novembre à 10:51

    Bonjour chère Annick et merci pour le petit signe sur mon blog ! Demain je serai fidèle... wink2

    Je signe ici mon renouvellement de notre amitié !

    ANNIE

    7
    Lundi 6 Novembre à 10:56

    un très beau texte plein de poésie et de bon sens, cette photo aussi est extraordinaire

    bises et bonne journée

    8
    Lundi 6 Novembre à 11:52

    Tout est dit sur les amitiés de jeunesse, on se perd souvent de vue, et si on se retrouve, on ne sait pas quoi dire! C'est dommage!

    9
    Lundi 6 Novembre à 13:51

    Une histoire qui se rapproche de bien d'autres, très humaines. Je le plains ce pauvre malheureux ! Bonne journée à toi. Bises. Joëlle

    10
    Lundi 6 Novembre à 16:52

    Bon ne soirée

    11
    Lundi 6 Novembre à 17:30

    J'aime beaucoup ton interprétation  de cette image , l'amitié de jeunesse en effet peut avoir du plomb dans l'aile avec les aléas de la vie .

    Bonne soirée 

    Bisous 

    12
    Lundi 6 Novembre à 18:36

    Un beau texte qui est près de la réalité  ;on perd de vue les mais de jeunesse et la vie nous entraîne sans qu'on s'en aperçoive ... Mélancolie ... Bonne semaine.bise

    13
    Lundi 6 Novembre à 19:17

    tu as été réellement inspirée. L'amitié, souvent, elle décline à cause du temps, des autres connaissances, ... d'un tas de choses à ne pas gratouiller. Mais perso, je pense qu'elle peut renaître. Bises et merci. 

    14
    Lundi 6 Novembre à 20:00
    colettedc

    Magnifique texte, Annick !!! Oui, les amitiés de jeunesse s'envolent avec le temps, quelques-unes restent, d'autres reviennent mais, pour ce pauvre cygne, tout semble terminé en ce sens ! Tristement dépaysé, il est, hélas !!! Bravo et bonne soirée de ce lundi ! Amitiés♥

    15
    Lundi 6 Novembre à 20:23

    Très beau texte sur l'amitié. il est vrai, qu'enfant ou adolescent, on se fait de grandes promesses et puis les années passent et on s’aperçoit que ces serments ne valaient pas plus q'un bout de papier. Certains on gardé des amitiés de jeunesse. Pour ma part, ayant beaucoup voyagé à cause de mes parents, je n'ai guère conservé d'amitié durable.
    Amitiés !

    16
    Mardi 7 Novembre à 06:55

    Il faut qu'une amitié de jeunesse soit vraiment forte pour résister aux aléas de la vie de chacun..

    beau texte Annick

    Bises

    17
    Mardi 7 Novembre à 09:13

    Bonjour Annick,

    Quelle sagesse !

    Belle semaine

    Dominique

    18
    Mardi 7 Novembre à 09:24

    Ton récit est très beau, émouvant.

    Il ressemble à la vie et j'en ai oublié la photo... :)

    Bises et douce journée

    19
    Marie de Cabardouche
    Mercredi 8 Novembre à 23:29

    Souhaitons lui de croiser d'autres amitiés... Bonne soirée ABC de la part des Cabardouche.

    20
    Samedi 11 Novembre à 21:58

    C'est vrai que négligence et amitié ne font pas bon ménage ! Un très beau récit si bien tourné !

    Merci ABC et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :