• Civilisation :

    Sur les chemins du désert
    aux pas lents du touareg
    recherchant la source
    qui comblera sa soif
    trouver la beauté nue
    la grandeur et l’absolu
    et si le Nil coule encore
    aux pieds des pharaons
    leur tombeaux en mémoire
    de la gloire d’Égypte
    pleurent avec les hommes
    les larmes d’une civilisation
    qui, en silence, soupire…

     

    ABC

    J’ai beaucoup hésité à écrire :
    « qui, en silence soupire… »
    j’étais très tentée de remplacer « soupire » par « expire »

    mais non, cette civilisation est loin d'être morte,

    l'espoir prime toujours

     

    écho à Annie


  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Juin 2016 à 06:22

    La vallée des Rois, je n'y suis jamais allée... mais l'Egype ancienne me fascine !

    2
    Lundi 6 Juin 2016 à 06:50

    Très beau ton poème et je préfère "soupire" à "expire" c'est plus optimiste et plus juste aussi. Beau lundi.

    3
    Lundi 6 Juin 2016 à 08:28

    Approche tut en finesse de lieux magiques. Espérons tout de même qu'ils sauront préserver leurs richesses le plus longtemps possible ! Douce journée à toi. Amitiés. Joëlle

    4
    Lundi 6 Juin 2016 à 08:40

    Pas la mort, le prolongement...

    5
    Lundi 6 Juin 2016 à 09:16

    Bonjour chère Annick,

    Un bien bel écho que j'applaudis très fort pour le fond et la forme ! Je te remercie aussi de tout cœur pour le lien menant chez moi au cas où !

    Avec toute mon amitié.

    Annie

     

    6
    Lundi 6 Juin 2016 à 09:53

    Bonjour beau poème bonne journée

    7
    Lundi 6 Juin 2016 à 10:01
    Josette

    je partage ton hésitation ABC et pas seulement pour l'Egypte hélas

    8
    Lundi 6 Juin 2016 à 14:14

    Oui, l'espoir prime toujours ! bonne journée !

    9
    Lundi 6 Juin 2016 à 14:54
    LADY MARIANNE

    la vallée des rois j'ai vu ! c'est merveilleux-
    en avril quelle chaleur déjà- c'était en 2000 c'est le seul pays où j'aimerais retourner-
    mais vu les probs là bas et ailleurs-

    10
    Lundi 6 Juin 2016 à 17:15
    colettedc

    Magnifique ! Oui, tu as bien fait d'écrire soupire, à la place d'expire, en effet ! Bonne soirée Annick ! Amitiés♥

    11
    Lundi 6 Juin 2016 à 21:12

    comme toi, je m'interroge sur certains mots choisis ... à bien y réfléchir et les remplacer, la forme première est souvent celle qui dit le mieux. L'Egypte, c'est un pays qui nous apprend tant de notre histoire et qui nous pose tant de questions. Bises 

    12
    Lundi 6 Juin 2016 à 21:33

    Beau poème et il faut toujours garder l'espoir. L'espoir fait vivre!

    13
    Lundi 6 Juin 2016 à 23:50

    Tu as toujours le dernier mot et le meilleur

    14
    Mercredi 8 Juin 2016 à 17:27

    Un poème qui sonne si juste et décrit merveilleusement bien l'Egypte d'avant et d'aujourd'hui ! Magnifique !

    Bien que tout n'était pas rose pour le petit peuple de l'Egypte antique, qui vivait misérablement (90% de la population !) dans cette civilisation pyramidale...

    En 2014, l'écrivain Gamal Ghitany semblait  très optimiste sur l'avenir de l'Egypte ... Espérons qu'il voyait juste ?!

    Un grand bravo et merci

    Bisous

     

    15
    Jeudi 9 Juin 2016 à 14:50

    Ce qui embellit le désert c'est qu'il cache un puits quelque part

    St Exupéry

    16
    Samedi 11 Juin 2016 à 19:08

    Je préfère aussi... c'est très beau, ABC.

    Merci pour ce poème.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :