• Au cimetière marin :


    En écho à Jamadrou :

     

    Je et jeux
    tu joues encore
    l'épave dort

    Dans ses rêves
    éclusant ses souvenirs
    elle voyage
    son temps jadis l'auréole
    d'une odeur salée
    écume de mer

    Plus d'entrave
    juste le sable
    le chant des sirènes
    celui des oiseaux
    berçant sous le vent
    le cimetière des bateaux


    ABC


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Septembre à 07:31

    Très beau texte en écho avec la photo de Jamadou, même si je trouve les cimetières de bateau bien tristes !

    Bises et bon début de semaine

    2
    Lundi 14 Septembre à 08:23

    Tu enjolives la tristesse avec tes mots 

    Bonne journée !

     

    3
    Lundi 14 Septembre à 08:40
    erato:

    Les cimetières de bateaux m'ont toujours attirée malgré cette atmosphère d'abandon et de solitude que j'y ressens . Alors comme toi , je parle à ces géants des mers qui se reposent d'une vie riche en périples ! J'aime beaucoup la deuxième strophe de ton poème qui apporte un nuage de bonheur à ces épaves bien silencieuses.

    Belle journée, bises Annick

    4
    Lundi 14 Septembre à 08:53

    Je venais de te lire chez jamadrou...

    Superbe réponse à sa page.

    Merci pour tout.

    Bises et douce journée.

    5
    Lundi 14 Septembre à 09:54

    C'est triste un cimetière de bateaux. Bonne semaine

    6
    Lundi 14 Septembre à 10:24

    Magnifique poème. Bonne journée. Daniel

    7
    Lundi 14 Septembre à 13:37

    Superbe poème en écho à Jamadrou. On se laisse charmer par ce souffle marin des souvenirs 

    Bon lundi 

    Bises

    8
    Lundi 14 Septembre à 15:07
    Renée

    c'est un très bel écho...bravo

    9
    Lundi 14 Septembre à 22:27
    colettedc

    Un bien bel écho à Jamadrou, Annick !

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :