• Architecture :

     

    Pour l'Herbier poésie d'Adamante

    sur une composition de Susi S

     

    Architecture :


    J’ai pensé qu‘il avait un je ne sais quoi d’extraordinaire, comme un géant enjambant vagues et flots.
    Du rayon de ma torche éclairant l’horizon, j’ai projeté au loin les limites de son univers.

    Il sortait tout droit de l’imaginaire d’un enfant rêvant de construire un robot pour décrocher la lune :
    - Allo la lune, ici la mer de la terre…

    J’ai admiré l’enfant, jeune pousse d’architecte.
    J’appréciais son élan vers l’astre nocturne et la légèreté de son échelle céleste ancrée sur les fonds marins en trait d’union entre les éléments.
    Le laissant à ses rêves, je souriais à la lune lui souhaitant de rester, longtemps encore, solitaire en son jardin étoilé.


    ABC


  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Avril à 13:00

    Un robot à décrocher la lune, à l'ère de la robotique... Eh ! Pourquoi pas !  yes wink2 cool

    2
    Vendredi 7 Avril à 13:22

    admirer l'enfant, jeune pousse d'architecte, voilà une occupation passionnante!

    3
    Vendredi 7 Avril à 14:34

    Bien que ce genre de tableaux ne soient pas trop ma tasse de thé, j'ai trouvé avec tes mots de la poésie à celui-ci...

    4
    Vendredi 7 Avril à 14:47

    beaucoup de poésie dans tes mots mais aujourd'hui la lune est un rêve quasiment accesible

    bises

    5
    Vendredi 7 Avril à 15:24
    Josette

    un mécano ça devient une construction magique dans les mains d'un enfant... belle vision  Annick

    6
    Vendredi 7 Avril à 16:04

    Belle description de ton imaginaire en regardant cette belle photo Annick.

    Bises et bon vendredi

    7
    Vendredi 7 Avril à 18:07

    J'aime beaucoup ce texte qui me fait penser à un que j'avais posté dans contes je crois "Le petit korrigan et la lune". L'imaginaire, quand il fonctionne bien, est un allié formidable au bonheur.

    8
    Vendredi 7 Avril à 21:05

    la lune est décidément une grande inspiratrice

    9
    Vendredi 7 Avril à 22:29
    colettedc

    C'est tellement bien imagniné, Annick, qu'en te lisant en suivant l'image, on s'y retrouve exactement ! Mille bravos ! Bonne nuit reposante ! Amitiés♥

    10
    Samedi 8 Avril à 10:47

    Je ne sais pas si c'est ce que je lui souhaiterais... peut-être plutôt d'être rejoint dans ce jardin par le plus grand nombre. :)

    Magnifique participation à l'Herbier. J'ai adoré.

    11
    Samedi 8 Avril à 19:44
    LADY MARIANNE

    une belle évocation de cette créa futuriste - un peu sombre à mon goût-
    j'y vois quand la terre ne tournera plus-- une exo planète habitable pour les générations
    futures-
    bisous-

    12
    Dimanche 9 Avril à 00:48

    Un très beau texte qui nous prend dans ses rais de lumière, j'aime beaucoup.

    13
    Dimanche 9 Avril à 14:02

    Des rêves de lune pour dire:

    Que les fleurs d'avenir nimbées de lumière d'espérance dans le couloir sombre de notre société noyée dans des tempêtes de violence soient toujours vivantes!

    14
    Lundi 10 Avril à 09:49

    Très beau texte pour une illustration surprenante. Belle semaine...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :