• À la veillée, défi 141 et 44

    À la veillée, défi 141 et 44

     

    Pour le dernier jour de barre d'Enriqueta

    Je reprends le défi 44 d'Hauteclaire

     

    Les nuits sont longues, et nous nous rassemblons à la veillée, autour d'une lampe tempête et d'une bouteille de vieux rhum, pendant que dehors il fait noir. Le moment est venu de se raconter des histoires, entre marins, et d'évoquer des souvenirs..et le défi arrive, entre tous ces conteurs. Peut-être aussi une nouvelle occasion de se connaître mieux !

    Vous avez rencontré une célébrité? Racontez nous !

    Mettez -vous en scène, plantez le décor , faites-en un grand évènement.
    Vous en avez rencontré plusieurs, enchaînez les histoires ...
    Mais .... car il y a un mais ...

    Tout bon marin a le sens de la narration, voire de l'exagération, ou de l’invention..
    Racontez au moins deux histoires, et faites deviner laquelle est fausse !  et si les deux le sont, faites croire le contraire.
    Solution à votre convenance, dans les comms, ou le lendemain ...comme vous voulez.

     

    Week-end parisien :

     

    Après une journée de lèche-vitrines et de courses à Paris, nous avions programmé, mon mari et moi, d’assister à un concert de piano de Marielle et Katia Labèque, au théâtre des Champs Élysées…

    Nous marchions tranquillement, vers le théâtre,  quand, en passant devant le Georges V, un homme descendant, un peu précipitamment, les marches du perron de l’hôtel, en manqua une et se retrouva littéralement dans mes bras secourables. Il leva la tête pour s’excuser brièvement et s’engouffrer dans une voiture. Quand son chauffeur s’engagea sur la chaussée, mon mari me dit « l’as-tu reconnu ? », je n’en avais pas eu le temps... Je venais d’empêcher Paul Ducasse de s’étaler de tout son long sur le trottoir…

     

    En sortant du concert, nous tentions de traverser les Champs Élysées, quand nous avons entendu un vrombissement de moto qui nous fit tourner la tête et remonter précipitamment sur le trottoir. Le feu étant au rouge, le motard ralenti et à mon grand étonnement, je me suis retrouvée, nez à nez, avec l’ « idole des jeunes » ! Avant même que j’ai eu le temps de réaliser, il remettait les gaz, en chantant devant mon air ébahi « Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? »… Je n’aurai jamais plus l’occasion de revoir Johnny de si près…

    C’est ainsi que s’écrivent les hasards des rencontres de trottoir dans les rues parisiennes !!!

     

    ABC

     

    Qui ? Que ? Quoi ? Quand ? Qu’est-ce ?

     

    Oui, j’ai bien rencontré Paul Ducasse, dans des conditions similaires, le décor et le contexte fut le même. Mais il n’a pas raté de marche d’escalier, et ce fut effectivement, mon mari, qui l'a reconnu le premier…

     

    Oui, j’ai bien rencontré Johnny à moto sur les Champs Élysées, mais le contexte, la date et les circonstances en furent bien différents. C’était environ 40 ans plus tôt, Johnny était sur une magnifique Harley Davidson, précédant crânement une bande pétaradante de motards, descendant allégrement et bruyamment l’avenue, sans même daigner ralentir au feu rouge, qu’ils grillèrent sans complexe…

     

      ABC

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Mars 2015 à 06:42

    Bonjour bonne journée

    2
    Jeudi 26 Mars 2015 à 08:02
    jill bill

    Bonjour ABC... Ah sur Paris on a plus de chance d'en croiser qu'à la campagne dans un bled.... je me souviens de ce défi, j'avais fait croire que j'avais écris une chanson pour Henri Salvador.... glasses

    3
    Jeudi 26 Mars 2015 à 08:37

    de belles rencontres, monsieur Ducasse aurait pu vous inviter au moins pour un café gourmandise

    bises et bonne journée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Jeudi 26 Mars 2015 à 09:09

    Merci Annick pour ce savoureux récit mi-fiction mi-réalité, une façon de prendre une malicieuse revanche sur des personnalités qui quelquefois se croient des rois ... Bises.

    5
    Jeudi 26 Mars 2015 à 13:34

    Deux belles rencontres de hasard.

    6
    Jeudi 26 Mars 2015 à 15:01

    sourires je ne me souvenais plus de tes révélations ... Une anecdote à l'image de ce que je me fais de l'idole des jeunes. Quant au grand chef étoilé, je ne l'aurais pas reconnu si je l'avais croisé, conditions similaires ou pas ... belle fin de journée

    7
    Jeudi 26 Mars 2015 à 15:39
    colettedc

    Le hasard fait bien les choses et toi, tu as super bien relevé le défi ! Bonne fin d'après-midi et agréable soirée ! Amitiés♥

    8
    Jeudi 26 Mars 2015 à 18:42

    Et bien tu attires les célébrités!yes

    9
    Jeudi 26 Mars 2015 à 18:51

    sympa ces rencontres !

    10
    Jeudi 26 Mars 2015 à 22:34

    Mari motard et moi ex-passagère pas toujours rassurée, sur une grosse BMW pendant des années.... nous avons connu ces rassemblements pétaradants et fort bruyants... et surtout bien dangereux ! Des fous, on en a connu !!!
    Mais je n'ai jamais rencontré Johnny et sa Harley...

    Défi non seulement bien relevé, mais super épicé ! bravo !

    Bises en feu

    11
    Vendredi 27 Mars 2015 à 06:45

    Et ben! De sacrés souvenirs!

    Merci pour les sourires

    smile

    12
    Vendredi 27 Mars 2015 à 20:00

    Tu fais décidément des rencontres incroyables...

    La seule célébrité que j'aie jamais vu de près parmi les "stars", c'est Roger Moore, à la porte de son hôtel à Barcelone. J'étais ébahie, et très déçue.

    Il n'avait vraiment rien de l'acteur dont j'étais alors très amoureuse. :)

    Passe une douce soirée.

    13
    Samedi 28 Mars 2015 à 00:06

    Chaque année sous la fenêtre de notre appartement au Cap d'Agde se déroulent les Brescoudos, grand rassemblement Harley-Davidson et Goldwin.

    Pendant longtemps Johnny en était le meneur et il se la pétait autant que sa moto mdr!!!

    En tout cas dans ton histoire on peut dire que tu les accumule les rencontres extraordinaires!!!

    Bisous Annick et bon week-end printanier.

    Domi.

    14
    Samedi 28 Mars 2015 à 18:46

    Qu'importe, en réalité, la véracité-vraie des histoires que l'on se raconte en soirée! l'important n'est-il pas le voyage en rêverie qu'elles suscitent et ce sentiment du bien être de passer un moment ensemble!

    Mon mari pêchait bien des gardons de 60 cm; il en faisait des récits d'une demi heure ... et on voulait le croiresarcastic!

    Bonne soirée et bises; Simone

    15
    Lundi 30 Mars 2015 à 19:25

    Une belle et insolite rencontre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :